film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Lion, sa cage et ses ailes - 3. Arakha - Film marocain
© Les Voyelles / La Parole errante
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Dans le Montbéliard de l'immigration, les mois de l'année n'existent pas : les deuils et les fêtes marquent le temps. En témoigne la mort de Mustapha, délégué CFDT, décédé accidentellement sur un chantier, que chante Pacha avec sa guitare. "Turcs, Marocains, Algériens, Tunisiens... C'est du droit à revendiquer d'être musulman qu'est né le scénario de ce film qui devait s'intituler Ramadan, devenu Arakha ("En avant") en cours de tournage." Du collectif d'ouvriers qui s'est attelé au scénario du film pour raconter "la vie, la jeunesse, la mort, les congés, la maladie ; qu'est-ce que nous sommes ? un cageot d'oranges, c'est-à-dire une marchandise, rien de plus", 32 scénarii ont vu le jour ; seul le premier proposé a été tourné. Ajmi, Idrissi, Shériff et leurs camarades mettent en scène la vie quotidienne à Fort-Lachaux, les baraquements qui font office de logements pour les ouvriers marocains travaillant chez Peugeot. Dortoirs, levers difficiles pour aller travailler, prière, ménage, repas pris en commun, jeux de cartes rythment la journée de cette communauté strictement masculine, sans compter les fréquents contrôles de police qui interviennent à Fort-Lachaux même. Mais, donné par Radio Maroc écoutée sur un petit poste de radio, le signal de l'entrée dans le ramadan va occuper les hommes pendant un mois. Chants et musique célèbrent la fête religieuse."
(Stéphane Gérard)