film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Tod und Teufel
La Mort et le Diable
Death and Devil
© Kintopp HB / Strandfilm Productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Peter Nestler

IMAGE

Peter Nestler

SON

Franz Bielefeld

MONTAGE

Dieter Reifarth

PRODUCTION / DIFFUSION

Kintopp HB, Strandfilm Produktions GmbH

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Kintopp HB, Deutsche Kinemathek, ADAV, Bpi - Bibliothèque Publique d'Information, La Maison du doc, Survivance, Tënk

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Kintopp HB, Deutsche Kinemathek

  • DVD en vente sur :

    Survivance

  • Visionner sur

    Tënk

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus
  • Allemagne, Suède | 2009 | 56 minutes | DV Cam
  • Un film de Peter Nestler

Peter Nestler se confronte à la figure de son grand-père, le comte Eric von Rosen (1878-1948), explorateur et ethnographe suédois. En utilisant son fonds de photos et de films – des images provenant surtout d’Amérique Latine et d’Afrique –, Nestler retrace la vie d’un membre de sa famille en même temps qu’il traite d’enjeux historiques, comme le goût morbide de von Rosen pour la chasse et pour la mort, qu’il poursuivra jusque dans son soutien ouvert au nazisme dans les années trente.

Peter Nestler confronts the figure of his grandfather, the Count Eric von Rosen (1878-1948), a Swedish ethnographer and explorer. Using his grandfather’s collection of pictures and films – mainly taken in Latin America and Africa – Nestler recounts the life of a family member while also tackling topics of historical importance, such as von Rosen’s morbid taste for hunting and for death, which he pursued to the point of openly supporting the Nazis in the thirties

Distinctions