film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Temps des cerises
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2009 | 52 minutes | DV Cam
  • Un film de Claude Val

"Quand nous chanterons le temps des cerises..." Nous fredonnons tous cette chanson. Mais qui en connaît l’histoire ? Son auteur, Jean-Baptiste Clément l’a échangée, peu avant la Commune, contre un manteau un jour de grand froid. Une chanson porteuse d’espoir... les communards l’ont fait leur. En France, nombre de rues sont dédiées au poète et son nom chante encore sur la Butte Montmartre. Mais c’est dans les Ardennes où il milita au côté des ouvriers métallurgistes que son souvenir reste le plus vivace. De Paris à Charleville-Mézières en passant par le Nord, la Belgique, l’Angleterre..., l’auteur nous emmène sur les traces de son aïeul. C’est le début de la photographie et de l’Impressionnisme, l’époque de Rimbaud et de Baudelaire, la naissance de la IIIe République, la création des premiers syndicats ouvriers et des luttes qui préfigurent ce que nous vivons aujourd’hui avec la mondialisation.

"Le Temps des cerises" (A Time of Cherries) was the most popular song during the Paris Commune; a song full of hope that was exchanged for a coat one cold wintry day. Hardly anyone, however, remembers the man who wrote it: Jean-Baptiste Clément. There are streets all over France named after the composer and his name still sings from the top of Montmartre, yet the place where he is remembered most fondly is in the Ardennes, where he helped the metalworkers fight for their rights. From Paris to Charleville-Mézières via the north of France and Belgium, the film’s author takes us with him on the trail of his ancestor. He lived during the infancy of photography and Impressionism, at the same time as Rimbaud and Baudelaire, the birth of the 3rd Republic, the formation of the first trades unions and the struggles that foreshadowed what we are now living through with globalisation.