film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Disorient
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Florence Aigner, Laurent Van Lancker

IMAGE

Sébastien Koeppel

SON

Florence Aigner

MONTAGE

Rudi Maerten

PRODUCTION / DIFFUSION

Polymorfilms

PARTICIPATION

Graphoui, VAF - Vlaams Audiovisuel Fonds / Flemish Audiovisual Fund (Fonds Audiovisuel de Flandre)

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Polymorfilms, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Polymorfilms

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus

Polyphonie d'histoires de migrants qui sont retournés dans leurs pays d'origine après avoir vécu longtemps à l'étranger. Qu'ils soient Vietnamiens, Indiens, Iraniens, Chinois, Pakistanais, académiciens, travailleurs contractuels, réfugiés politiques, entrepreneurs, étudiants... Ils ont tous été confrontés à un même second exil : le retour au pays. Ils ont aussi en commun la capacité d'analyser avec humour, distance et sur base de leurs expériences personnelles, les différences entre les cultures dans lesquelles ils ont vécus. Ce documentaire expérimental évoque cette polyphonie d'histoires à travers une forme minimaliste et impressionniste. Seules quelques traces d'images Super 8, de photographies de culture matérielle, de voyage, apparaissent par dessus les voix et les paysages sonores. De même que subsistent seulement quelques ombres et souvenirs de leur présence à l'étranger. Ce film est le fruit condensé d'un travail de longue haleine - plusieurs rencontres dans différents pays d'Asie et un travail de laboratoire, de grattage sur pellicules- subtile qui évoque les réminiscences des mémoires et des traces de vies des personnes rencontrées

Polyphony of tales by migrants who returned to their homeland after having lived long abroad. Whether they are Vietnamese, Indian, Syrian, Iranian, Chinese, Pakistani, academicians, contract workers, political refugee, businessman, student, or ... they all are confronted with a second exile: coming home. They also share the capacity to analyse with humour, critical distance and lived experiences, the differences between the cultures they lived in. This experimental documentary moulds this polyphony of tales in a minimalist, impressionistic form. Only a few traces of images, of travelling, of material culture, appear above the voices and soundscapes. Just like there remains only shadows and memories of their presence abroad. This film is a condensed result of a long haul project – around twenty interviews in different Asian countries and a series of subtle laboratory work and film scratching that evoke the reminiscences of the memories and traces of life of the encountered protagonists.

Distinctions