film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La Dévalisation
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Karim Miské

PRODUCTION / DIFFUSION

Periscoop Productions, CFI (Canal France international)

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Christophe Naigeon, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Si les agriculteurs ont pu bénéficier de la nouvelle donne, les citadins ont jusqu'à présent essentiellement ressenti les effets négatifs de ce qu'ils appellent la "dévalisation". Bouri a 13 ans, elle est écolière à Pikine, dans la banlieue de Dakar. Grâce à son témoignage, à ceux de ses parents, ses amies et son institutrice, nous découvrons comment les Dakarois de la classe moyenne font pour réduire leur train de vie. À Ouagadougou, Jean, maçon, a vu son salaire diminuer au lendemain de la dévaluation. Pour tenter de faire face, il élève des poulets et achète à sa femme un petit fonds de commerce. À Cotonou, Rafata, une commerçante hyper-active du marché Dantokpa se rend tous les deux jours à Lagos pour vendre des tissus achetés au Bénin et acheter des sacs qu'elle revend dans son échoppe au marché.

If the farmers could profit of the new situation, up to now, the townspeople have felt the negative effects of what they call "devastuation". Bouri is 13 years old, she is a pupil in Pikine in the suburbs of Dakar. Thanks to her statement, to those of her parents, her friends and her teacher, we discover how the middle-class Dakar citizen manage to reduce the cost of their living. In Ouagadougou, Jean, a mason, saw his wages decrease just after the devaluation. To try and face the situation, he breeds chickens and has bought a small shop to his wife. In Cotonou, Rafata, a brisk tradeswoman from the Dantokpa market, goes every other day to Lagos to sell cloth she bought in Benin and to buy bags she will sell in her booth at the market.