film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Nauru
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Juliano Ribeiro-Salgado

PRODUCTION / DIFFUSION

Film Oblige, Les Productions Cercle Bleu

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Playtime

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En 2004, la République de Nauru a fait faillite, laissant sa population sans revenu. Du jour au lendemain, ses habitants, qui vivaient richement des revenus du phosphate, ont réappris la débrouille, la pêche et la cuisine au feu de bois. Le réalisateur, Juliano Ribeiro Salgado, fils du célèbre photographe Sebastião Salgado, a promené sa caméra dans chaque recoin de cet îlot de 21 km2, longtemps fermé aux médias, et a réussi à se faire accepter par les habitants. À travers les réservoirs d'eau à moitié vides, le centre de santé dévasté, une école où l'on apprend aux élèves à prendre soin de manuels devenus coûteux, le film rend compte de la mesure des dégâts. La caméra s'attarde sur les visages, naturellement réservés, des Nauruans, captant l'expression fugace d'un regret, d'une culpabilité, de la résignation ou d'une colère. Il laisse aussi une large place à l'île elle-même, montrant les forces contraires qui la traversent : une nature idyllique et envahissante ; une exploitation minière intensive qui gâche le paysage et ravage la terre. Un décor de carte postale terni de débris divers, souvenirs de temps plus fastes, décharges sauvages où l'on croise des habitants en shorts venus faire de la récup'

A quiet island, lost in the Pacific Ocean. Nothing worth of interest, until the day a stroke of luck, phosphate, provided by the island's coral core, led the country to incredible heights: in 1975, it became the second richest country per inhabitant in the world after Saudi Arabia... Only to plunge into ruins a few years later.