film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Woman of Paris - L'Opinion publique
© ...
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Mathias Ledoux

PRODUCTION / DIFFUSION

MK2 Films, Scérén-CNDP, Roy Company Establishment, France 5

PARTICIPATION

Association Chaplin, CNC, Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

MK2 Films, Images de la culture (CNC), BnF - Bibliothèque Nationale de France

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

L’Opinion publique (1923), premier film que Chaplin produit avec sa propre société, les Artistes Associés, est également le premier qu'il réalise sans l’interpréter. Inquiet, prévoyant un mauvais accueil, il adresse une lettre au public, distribuée à l’entrée lors de la première. C’est néanmoins un échec commercial. Peut-être bien parce qu’il est, selon le cinéaste Michael Powell, "le premier film réaliste du cinéma".
Marie et Jean, deux amoureux que la vie a séparés, se retrouvent. Il est resté fidèle, alors qu’elle est devenue une croqueuse de diamants et vit avec un mondain.
Liv Ullmann analyse la finesse des personnages, inspirés de gens bien réels : Peggy Hopkins Joyce, maîtresse de Chaplin, et Adolphe Manjou, jouant presque son propre rôle.
Sur un tel sujet, Chaplin réussit à déjouer la censure avec subtilité. Ainsi, la relation entre Marie et son protecteur est décrite en un seul plan, un mouchoir sorti d’une commode. Et le titre A Woman of Paris fait allusion à des mœurs étrangères aux États-Unis.
Des membres de l’équipe témoignent des méthodes du cinéaste : tournage dans l'ordre des scènes, sans scénario écrit, mais avec des notes très précises.
L’actrice de Persona fait l’éloge d’une mise en scène du contrepoint, source d’inspiration inépuisable. Marie, par exemple, parle de se marier, d’avoir des enfants, tandis que passe sous la fenêtre une madone chargée d’enfants criards.


La série documentaire Chaplin aujourd'hui, fait réagir de grands cinéastes contemporains à la thématique de chaque film.