film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Bombhaye Porteghali
Orange Bombs
© Documentary & Experimental Film Center
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Majed Neisi

IMAGE

Majed Neisi

SON

Majed Neisi

MONTAGE

Majed Neisi

PRODUCTION / DIFFUSION

Documentary and Experimental Film Center (DEFC)

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Documentary and Experimental Film Center (DEFC)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
  • Iran | 2008 | 19 minutes | Vidéo
  • Un film de Majed Neisi

"Sofar, au Liban, quatre mois après la guerre des trente-trois jours. Le matin c’est les bombes, l’après-midi les oranges. Invariablement, depuis que l’aviation israélienne a truffé de bombes à fragmentation leur verger. Les bombes sont de la taille d’une grenade, fuselées et vertes pour se perdre dans la végétation, intactes, prêtes à tuer. Elles jonchent le sol, restent accrochées aux branches des arbres comme des oranges. Les démineurs de l’ONU étant trop longs à venir, il a bien fallu s’y mettre soi-même. C’était ça ou perdre la récolte d’oranges. "Ce jardin nous l’avons fait nous-mêmes. Il est toute notre vie." Pour rien au monde ils ne quitteraient ce jardin, symbole de leur union. Zeinab et Habib ont la soixantaine. Ils se sont mariés en 1967, pendant la Guerre des six jours. Toute leur vie, ils auront connu la guerre et après eux, leurs enfants. Elle ne leur fait plus peur, elle ne les intimide pas. Ils ont appris à apprivoiser le monstre. Blottis l’un contre l’autre, ils marquent les explosifs d’un ruban rouge dont l’accumulation décore la végétation comme des guirlandes d’une fête païenne, tirent les grenades avec leur vieux fusil de chasse comme à la fête foraine. Leur sourire est à lui seul une victoire sur la mort. Une belle leçon de vie, de courage et d’amour." (Yann Lardeau)

Sofar, in Lebanon, four months after the thirty-three-day war. In the morning, the bombs, in the afternoon, the oranges. Invariably, ever since the Israeli Air Force riddled the orchard with fragmentation bombs. The bombs are the size of a pomegranate, spindle-shaped and green so as to blend in with the vegetation, unexploded and ready to kill. They lie scattered on the ground or remain stuck in the branches of trees like oranges. As the UN deminers were so long in coming, Zeinab and Habib had to do the job themselves. It was either that, or losing the orange harvest. “We made this garden ourselves. It’s our whole life.” They would not leave this garden, which is a symbol of their union, for anything in the world. (Yann Lardeau)

Distinctions