film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Henri Michaux
© Michaux
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Palette Production

  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.
  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

[...] De Namur, où il naquit, jusqu'à Paris, en passant par quelques-unes des innombrables étapes de ce grand voyageur qui fut un temps marin, la caméra retrouve les lieux et les visages familiers, croisant au passage les noms de Franz Hellens ou Supervielle, qui encouragèrent ses débuts en littérature, tandis qu'un texte écrit en 1959 pour servir d'autobiographie sur le mode dérisoire sert de commentaire, admirablement mis en valeur par la voix de Claude Piéplu, à qui est également confiée la lecture des passages de ses livres. S'appuyant sur une documentation d'une richesse remarquable, dont les sources citées au générique composent une véritable anthologie des mouvements artistiques du XXe siècle dans les domaines littéraire, pictural et même musical, [...] le réalisateur utilise des moyens proprement cinématographiques pour créer un équivalent visuel à l'univers du poète. [...] Monique Laroze.

[...] From Namur, where he was born, to Paris, by way of some of the innumerable stopping-places of this great traveller who was, for a time, a sailor, the camera comes back to familiar places and faces, among them Franz Hellens or Supervielle who encouraged his first attempts as a writer, while a text, written in 1959 to be a derisive sort of autobiography, is used as a commentary, admirably revealed by Claude Piéplu's voice who also reads pasages from some of his books. Remarkably richly documented, whose quoted sources make up a real anthology of the artistic movements of the 20th century in the field of letters, art and even music, [...] the producer uses genuine cinematographic means to create a visual equivalent to the poet's world. Monique Laroze.