film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Raymond Queneau
© VF films production
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"C'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en écrivant qu'on devient écriveron". Après cet inaugural proverbe quenellien, Dumayet expédie la biographie obligatoire — cahier des charges oblige — en deux minutes de montage photo enlevé sur un commentaire lacunaire jouant de l'œuvre ouverte par Queneau — entre deux guerres, son mariage et sa propre mort — œuvre dont il va être question dans la suite du film. Nous voici invités, en compagnie de Jacques Roubaud, compagnon de Queneau en l'Oulipo (Ouvroir de Littérature potentielle), à lire la vie de Queneau comme celle de ses personnages, art de la langue parlée écrite, art d'inventer des questions auxquelles tout le monde se fait un plaisir de répondre à côté, l'auteur le premier, par le calembour notamment qui permet de ne pas prendre les mots au mot mais de leur faire prendre la tangente. Le film est une lecture à la Queneau de Queneau. Y joue à plein, tout en déliés, l'affinité humoristique de Dumayet avec Queneau, qu'il interviewa par trois fois (Zazie dans le métro, Les Fleurs bleues, Le Chien à la mandoline) à Lectures pour tous, régal ! Dumayet et Bober nous entraînent à la lecture des signes de vie et des livres de Queneau comme à un parcours énigmatique avec jeu de correspondances insolites ou amusantes : des signes se répondent qui balisent les histoires de Queneau et dont l'histoire de Raymond Queneau fut balisée.
(François Niney)

"It is by forging that you become a blacksmith, it is by writing that you become a writer." After this first Quenellion proverb, Dumayet finishes off the biography in two minutes of rather comic photographic cutting. [...] Here he invites us, in company with Jacques Roubaud, one of Queneau's companion in Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle), to read the life of Queneau like that of his characters, the art of the spoken and written tongue, the art of inventing questions that everyone delights in answering beside the point, the author especially, by puns in particular which let us not take the words at their face meaning but to make them dart off at an angle. The film is Queneau's way of reading Queneau. We see, all in wide gestures, Dumayet's links with Queneau, whom he interviewed three times (Zazie dans le métro, Les Fleurs bleues, Le Chien à la mandoline) in Readings for all. [...]
(François Niney)

Distinctions
  • 1995 : Images en bibliothèques - Paris (France) - Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques