film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Carnets d'un combattant kurde
Notes from a Kurdish Rebel
© JBA production
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Stefano Savona

IMAGE

Stefano Savona

SON

Jean Mallet

MONTAGE

Marzia Mete

PRODUCTION / DIFFUSION

JBA Production, ARTE France

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

JBA Production, ADAV, Bpi - Bibliothèque Publique d'Information, Les Films du paradoxe

ISAN : ISAN 0000-0001-9BF7-0000-N-0000-0000-5
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Italie, France | 2006 | 78 minutes | DV Cam
  • Un film de Stefano Savona

Akif a quitté l’Allemagne pour rejoindre la guérilla du PKK. Son groupe traverse les montagnes du Kurdistan irakien pour rejoindre les zones de combat à la frontière turque. Le groupe compte deux filles : Slav née en Allemagne, enjouée et familière des manières occidentales et Ozgur, fille de militant, secrète et butée. Il y a deux autres garçons : Aram, bavard et moqueur, et Siyar le chef, conscient que rôde "l’ange de la mort". Sur leur route, le camp du Parti des femmes où des groupes masculins viennent "tuer le mâle" qui est en eux, grâce aux séances de travail idéologique. Autour des feux, à la tombée de la nuit, ou pendant les interminables marches dans la montagne, les jeunes combattants se racontent leurs rêves, leurs doutes, leurs peurs. Siyar évoque le visage de l’ennemi qui peut-être le tuera, un visage "que l’on ne voit qu’une fois".

Akif left Germany to join up with the PKK guerrilla. His group is crossing the Iraqi Kurdistan mountains to reach the combat zones along the Turkish border. The group includes two young women: Germanborn Slay, who is playful and familiar with Western ways, and Ozgur, an activist’s daughter, secretive and obstinate. There are also two other young men: Aram, talkative and teasing, and Siyar the leader, who is aware that the “angel of death” is lurking close by. On their way, they take part in a women’s Party camp where the men come to "kill the male" in them, thanks to the ideological work sessions. Around the campfire at nightfall or during their endless marches through the mountains, the young fighters talk of their dreams, doubts and fears. Siyar imagines the face of the enemy who may kill him, “a face that you only see once.”

Distinctions
  • 2010 : Cinéma du réel - Paris (France) - Prix international de la Scam & Mention spéciale - Prix des Jeunes
  • 2006 : Images en bibliothèques - Paris (France) - Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques