film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Charlie Chaplin, les années suisses
© Mesc & Ugge AG
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Accent Films International

  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

"En 1952, chassé des États-Unis à cause de ses sympathies communistes, Charlie Chaplin s’installe avec sa famille nombreuse à Corsier-sur-Veuvey, dans un manoir de la campagne suisse. Il y restera jusqu’à sa mort, en 1977. Composé essentiellement de films de famille, d’interviews des enfants, des collaborateurs et amis de cette période, ce documentaire nostalgique lève le voile sur cette partie peu connue de la vie du cinéaste.
Entre l’enterrement de Chaplin, qui ouvre le film, et les mots d’adieu des personnalités interrogées qui le referment, les images sont tout empreintes de la douleur de l’exil. Michael et Géraldine Chaplin parlent d’un père qui n’a jamais été aussi proche que lorsqu'ils ont joué pour lui, dans Un Roi à New York (1957) et La Comtesse de Hong Kong (1967), son unique film en couleur (et un lourd échec). Chaplin, qui a de plus en plus de mal à mener ses films à terme, compose alors plus de deux cents musiques, notamment pour Le Cirque, son film de 1927, et écrit une chanson pour Petula Clark. Les amitiés – avec la pianiste Clara Haskil, le romancier Graham Greene – et les hommages, tel l’Oscar d’honneur en 1972, agrémentent la fin de sa vie. Felice Zenoni interroge passé et présent, jouant sur les effets (surimpression, ralentissement). Il multiplie ainsi les images d’un génie vu par le petit bout de la lorgnette : homme charmant, clown triste, père difficile, mais toujours artiste."
(Martin Drouot)

Distinctions