film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Calle Della Pietà
© Karine De Villers
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Mario Brenta, Karine De Villers

IMAGE

Mario Brenta

SON

Karine De Villers

MONTAGE

Karine De Villers

PRODUCTION / DIFFUSION

Karine De Villers

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Le Polygone étoilé, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Le Polygone étoilé

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus

"Calle de la Pietà "est une chronique sur la dernière journée de la vie de Titien. Pour la première fois, Titien est le commanditaire de sa propre œuvre : une Pietà destinée à son tombeau. Si l’art est une illusion, une impossible tentative de retenir un instant de vie volé au temps qui passe pour le rendre immortel, cette dernière œuvre l’est particulièrement car Titien est surpris par la mort avant de la terminer. Dans ces derniers instants, une jeune femme l’accompagne. Une modèle, une servante, une courtisane ? Personne ne l’a jamais su. Ce qui est certain, c’est qu’elle représente la vie, la vie qui, plus elle s’accroche à elle-même, plus elle s’approche inexorablement de la mort. Pas loin de Venise, à l’image de Titien dans son atelier, les pestiférés de l’île de Lazzaretto Nuovo, renfermés par milliers dans les grands pavillons, tentent désespérément de laisser des traces de leur existence en décorant les murs de petits dessins, de figures symboliques, ou seulement de leurs noms. Traces sans espoir, abandonnées au temps et contre le temps, comme autant d’anonymes Pietà.

"Calle de la Pietà" is the real-ficticious chronicle of the last day in the life of Tiziano who died while working on his last painting: La Pietà. This film, rather than a story, is a reflection on life and the role of art that represents nothing else than the wish and the will of man to penetrate the mistery of the world, to grasp it and, above all, to master it through the mastery of time.

Distinctions