film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Fragments d'une révolution
Fragments of a Revolution
© Guibbaud
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Andanafilms

  • DVD en vente sur :

    .Mille et Une. Films

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus
  • France | 2011 | 57 minutes | DV Cam
  • Un film de Anonyme

Iran, 12 juin 2009. Dénonçant une "fraude massive" aux élections présidentielles, des centaines de milliers d’iraniens descendent dans la rue pour exprimer leur mécontentement. Alors que les journalistes locaux ont été muselés et les journalistes étrangers expulsés du pays, ces affrontements violents sont visibles dans le monde entier grâce aux images amateurs filmées par des manifestants anonymes. Pendant un an, les Iraniens vivant à l'étranger ont suivi la "révolution verte" à travers Internet. Entre les images anonymes amateurs et les images du pouvoir, les réflexions, les sentiments échangés par mail et les discours officiels, ils ont essayé de constituer, à distance, leur propre récit des événements. Ce film est l'un de ces récits.

Iran, June 12, 2009. Denouncing “massive fraud” in the presidential elections, hundreds of thousands of Iranians took to the streets to express their discontent. At a time when local journalists were muzzled and foreign journalists expelled, the ensuing violent confrontations were visible to the entire world filmed by anonymous demonstrators. For a full year, Iranians living abroad followed the “green revolution” via Internet. Using anonymous amateur footage, images produced by the government, reflections and sentiments exchanged by email and official speeches, they tried to put together from a distance their own account of events. This film is one of these accounts.

Distinctions