film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Lion, sa cage et ses ailes - 8. La Dernière Émigration
© Les Voyelles / La Parole errante
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"En guise de conclusion, Hélène Châtelain s'adresse en off aux participants des six films communautaires : "Vous allez vivre sur la pellicule une vie sans vous. Elle aura votre visage, vos voix, vos paroles, mais ce sera sans vous. Vous allez être recombinés à travers d'autres intelligences que les vôtres, comme ce fut le cas à Montbéliard. Vous voilà pas tout à fait enfermés. Et pour peu que le vent souffle, vous parlerez à la terre entière." Comme en hommage à toutes les individualités qui ont composé les six documentaires - dont Mustapha et Severian décédés en cours de tournage -, le film déroule des séquences déjà vues avec, en leitmotiv, les usines Peugeot, chaînes de montage et fumée blanche au-dessus des toits. Faire cuire le pain sur le gaz, frapper l’adversité à coup de poings, s’en aller pour revenir, s’en aller pour ne plus revenir, partir en restant sur place... Face au constat que l’immigration signifie la perte d'identité et que la seule qui puisse y avoir en échange est celle de l'ouvrier, il émerge une idée forte : rester soi-même, c’est résister. Avant que Gian Luca, Ajmi et Radovan concluent par un "l’internationalisme, c’est nous !", l'Italien confie : "Je mets en avant ce que j'étais jusqu'à il y a un an, Gian Luca, un homme tel que ma mère l'a mis au monde, avec sa force et sa culture. Maintenant je ne suis plus qu'un ouvrier métallurgiste.""
(Stéphane Gérard)