film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Lycée, un labyrinthe ? - Le BAC pour tous
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Jean Vercoutère

IMAGE

Jean Vercoutère

SON

Romaric Pivant

MONTAGE

Romaric Pivant

PRODUCTION / DIFFUSION

Mosaïque Films, Cap Canal

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

ZED, ADAV

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Né au XIIIe siècle, le baccalauréat reste aujourd’hui encore une institution qui rythme la vie de notre pays. Il a subi quelques remaniements et réorganisation notamment après la Révolution française au tout au long du XXe siècle. En général l’objet de son évolution était guidé par un souci de démocratisation. Moins d’élitisme, plus de candidats, plus de diplômés, notre Baccalauréat reste toujours un sujet de conversation controversée dans les familles. Bien que la célèbre phrase « passe ton Bac d’abord » semble avoir perdu un peu de sa pertinence, nos lycéens tremblent toujours quand arrivent les épreuves. En 1985, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Pierre Chevènement, proclame que le but à atteindre est d'amener 80% d’une classe d’âge au niveau du baccalauréat. En 2008, environ 64 % d'une génération est titulaire du baccalauréat. Cette intention démocratique va avoir des répercussions sur l’organisation même du lycée et remettre en cause la sélection liée au baccalauréat. D’une organisation qui élimine progressivement ses candidats, la demande est maintenant de continuer à intégrer la majorité. Les classes sont plus hétérogènes et l’enseignement doit se singulariser, chaque lycéen ne présente pas les mêmes facultés d’apprentissage. Le baccalauréat est ainsi passé en un peu plus d’un siècle et demi d’un diplôme élitiste et bourgeois, sélectionnant les futurs cadres de la nation, à un diplôme de base, indispensable à toute formation et à toute carrière professionnelle. Les concours d'entrée aux grandes écoles sont devenus une manière naturelle de rétablir cette sélection que le BAC ne fait plus autant. Dans un contexte persistant de crise de l’emploi, la sélection par le diplôme est en France le principe majeur.