film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Virginie Barré, plasticienne
© Joëlle Oosterlinck
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Joëlle Oosterlinck

IMAGE

Nedjma Berder, Thiebaut Castan

SON

Cécile Foucher

MONTAGE

Brigitte Sandeaux

PRODUCTION / DIFFUSION

Image & Compagnie, ARTE France

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Image & Compagnie

ISAN : ISAN 0000-0002-AE03-004E-Q-0000-0000-X
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Artiste plasticienne, femme et mère, Virginie Barré n'a pas peur de bousculer les conventions selon lesquelles maternité et vie d'artiste n'ont rien à faire ensemble.
Ce triple statut, Virginie Barré a même choisi de l'affirmer haut et fort. Une volonté de "décloisonner" inscrite dans ses derniers travaux, à commencer par sa série d'illustrations de femmes des années 1930 en action ("Simples dames", 2005), ou dans ses bandes dessinées dont l'une, précisément, est baptisée "Liberté, égalité, maternité". Cette volonté se manifeste aussi dans le titre de ses dernières expositions et de certains travaux qui portent le nom de ses filles. Une inspiration qui paraît bien éloignée de celle des œuvres qui ont précédé sa maternité dans lesquelles le cinéma d'Hitchcock ou celui de Kubrick et l'univers du polar étaient ses principales sources.
Virginie Barré n'aime pas les cloisons. "L'idée, c'est d'être le plus ouvert possible". Ainsi touche-t-elle aussi bien à la sculpture qu'au dessin et à l'animation. Ses derniers projets, réalisés dans le grenier de sa maison en Bretagne, reflètent une immédiateté de ses gestes. Elle utilise pour cela des matériaux bruts tels le carton, le tissu ou le skaï qu'elle assemble pour former des sculptures "Charades".