film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
De l'autre côté de la route
As a Rom in France - A family in Turmoil
© Ampersand
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Laurence Doumic

IMAGE

Laurence Doumic

SON

Christian Roux

MONTAGE

Michèle Le Guernevel

PRODUCTION / DIFFUSION

Cine-on, Ampersand, LCP - La Chaîne parlementaire Assemblée nationale

PARTICIPATION

CNC, Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Ampersand, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0002-D601-0000-5-0000-0000-M
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Une nuit, Colette aperçoit par sa fenêtre un grand feu sur le terrain de l’autre côté de la route. Le lendemain, elle entend le bruit des marteaux et voit des cabanes s’élever entre les arbres. Curieuse, elle décide de traverser la route à la rencontre de ces étranges habitants. Elle est accueillie par toute une famille tsigane de Roumanie. Colette s’éprend peu à peu d’Eva, de Sami et de leurs deux enfants. En dépit de leur situation précaire, elle croit en leurs multiples capacités et veut que cela se sache. Elle entreprend alors de convaincre les habitants de sa cité, les badauds et aussi les élus de traverser la route à leur tour. Au fil des saisons, le campement se charge d’émotions et de souvenirs. Le quotidien et les évènements importants creusent peu à peu le sillon du destin de cette famille en France : le premier jour d’école de Samuel et les larmes de sa grand-mère, les repas joviaux cuisinés par Eva sous le regard de tous, la sollicitude des copains de l’autre côté de la route, l’extase d’un élu pour la décoration d’une cabane, la visite onirique d’enfants de la cité, le nettoyage épique du terrain, l’hébergement d’une autre famille en plein hiver, la préparation délicate des fleurs au printemps, et le projet d’agriculture en ville de Colette. La vie hors du camp est aussi éprouvante. Elle révèle l’absolue indigence à laquelle la famille est condamnée mais aussi la poésie d’instants partagés : dans un champ de jonquilles où Eva joue une vendeuse des quatre saisons, à vélo quand le regard de Samuel se pose sur les tentes des exclus, dans une usine ravagée par le feu où ils tentent au mépris du danger de récupérer des vêtements, dans une brocante où rayonnent la joie de vivre et l’humour d’Eva. Au cours de dessin, à l’école ou Samuel apprivoise le regard des autres enfants … Peu à peu la vie de la famille s’organise, évolue, s’améliore, mais hélas, l’intervention de la police met un terme à leurs espoirs et au rêve de Colette. Ils lèvent le camp avec panache avant la date fatidique pour que "ceux qui viendront les expulser ne trouvent que des fantômes…" Tout semble perdu et pourtant tout est possible

One night, Colette sees from her window a fire on the ground on the other side of the road. The next day,she hears the sound of hammers and sees huts growing between the trees. Curious, she decides to cross the road towards those strange inhabitants. She is welcomed by a Gypsy family from Romania. Gradually, Colette binds with Eva, Sami and their two children. Despite their precarious situation, she believes in their great abilities and wants that to be known. She decides to convince people of her town, neighbors and also elected, to cross also the road. Over the seasons, the camp gets charged with emotions and memories. The daily life trace the fate of this family in France: the first school day of Samuel and the tears of his grandmother, the jovial meals,cooked by Eva under the gaze of all, the solicitude of children, the preparation of flowers in spring, and the agriculture project of Colette. Outside the camp,life is bitter. It reveals the absolute poverty to which the family is condemned, and the perpetual threat for them, to be arrested and expelled, but it reveals also precious moments of poetry as well as the incredible courage of the all family. Gradually the family life becomes organized and gets better, but unfortunately the police intervention puts an end to their hopes and dreams. They break camp with 'panache' before the expulsion, so that, "those who will come will only find ghosts." All seems lost and yet everything is still possible