film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La Khaoufa Baada Al'Yaoum
Plus jamais peur
No More Fear
© Cinetelefilms
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Mourad Ben Cheikh

IMAGE

Medhi Bouhlel, Lassaad Hajji, Hatem Nechi

SON

Mohsen Feriji

MONTAGE

Imen Abdelbari, Pascale Chavance

MUSIQUE ORIGINALE

Mohsen Feriji

PRODUCTION / DIFFUSION

Cinetelefilms

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

KMBO, ADAV

ISAN : ISAN 0000-0002-E46B-0000-0-0000-0000-3
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Malade de sa Tunisie, un personnage lance la réplique du film : “Cette révolution tunisienne n’est pas le fruit de la misère, mais plutôt le cri de désespoir d’une génération de diplômés. Ce n’est, ni la révolution du pain, ni celle du jasmin... Le jasmin ne sied pas aux morts, il ne sied pas aux martyrs. Cette révolution est celle du dévouement d'un peuple... Plus jamais on n'aura peur pour cette nouvelle Tunisie !
Cette réflexion résume parfaitement l'état d'esprit des Tunisiens. Aussi bien celui des jeunes qui ont fait la première révolution de l'ère virtuelle ; que celui des plus âgés qui n'ont jamais cessé de braver la peur pour résister au joug de la dictature.

Suffering from Tunisia’s ills, a character in the film says: “This revolution is not the result of destitution, but rather a cry of despair rising from a generation of graduates. It is neither the bread nor the jasmine revolution… Jasmine does not result in death, does not give rise to martyrs. It’s the revolution of a people’s devotion. We shall never again have any fear for this new Tunisia!” This comment perfectly summarizes Tunisian’s frame of mind. That of the youth who made the first revolution of the virtual era, as well as the older people who always defied fear in order to resist the yoke of dictatorship.

Sortie en salles
  • Le 5 Octobre 2011
À propos du film
Distinctions