film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Bokassa 1er empereur de Françafrique
Bokassa the First, Emperor of Françafrique
© Program 33
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le 4 décembre 1977, le dictateur Jean-Bedel Bokassa, s'autoproclame 'Empereur de Centrafrique', un petit pays de deux millions d'habitants. Il reproduit pour l'occasion le sacre de Napoléon Bonaparte, sous les tropiques. Couronne de laurier, manteau d'hermine, rien ne manque. Ultime facétie d'un tyran mégalomane ? Pour les témoins, le sacre de Bokassa 1er laisse le souvenir d'une gigantesque mascarade, et d'une débauche de luxe dans l'un des pays les plus pauvres du monde. Mais ce couronnement n'est pas seulement une page exubérante de l'histoire de l'Afrique post-coloniale, c'est aussi un concentré des calculs, des enjeux et des abus de la France-Afrique. Car les fils qui agitent cette marionnette bouffonne et sinistre conduisent directement à l'Elysée, et au président de la République française, Valéry Giscard d'Estaing. Ce dérapage va devenir le symbole absolu des dérives de la politique africaine de la France. Moins de deux ans plus tard, il coûtera son trône à Bokassa ; puis à Giscard, la présidence. Bokassa 1er, empereur de France-Afrique retrace l'irrésistible ascension de ce dictateur excentrique jusqu'à son apothéose, qui est aussi l'amorce de sa chute

On 4th December 1977, the dictator Jean-Bedel Bokassa, proclaimed himself the Emperor of the Central African Republic, a small country with just 2 million inhabitants. For this special occasion he staged a pseudo-coronation complete with laurel wreath and ermine stole that harked back to the Napoleonic era, albeit with a tropical twist. For those who witnessed the event, the sacrament of Bokassa the First was both a grandiose masquerade and an act of luxurious debauchery in one of the poorest countries in the world.