film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Trois Disparitions de Soad Hosni
© Joun Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Rania Stephan

IMAGE

Rania Stephan

SON

Rania Stephan

MONTAGE

Rania Stephan

MUSIQUE ORIGINALE

Rania Stephan

PRODUCTION / DIFFUSION

Joun Films, AFAC - Arab Fund for Arts and Culture

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Joun Films, Images de la culture (CNC)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Joun Films

  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture

Immense star du cinéma égyptien, Soad Hosni a tourné dans plus de quatre-vingts films, depuis sa rencontre avec Henri Barakat à la fin des années 1950. Son suicide en 2001 à Londres demeure inexpliqué : "Te souviens-tu ?", lui demande la réalisatrice Rania Stephan, par le biais de Nahed, l’un de ses personnages, comme pour recueillir d’outre-tombe la parole de la "Cendrillon" du cinéma arabe – ou son Aphrodite.
Qu’est-ce qu’une filmographie dit de son actrice ? Quelles correspondances tisser entre une vie et une œuvre, sans verser dans la critique historique ou le sainte-beuvisme ? Le pari de Rania Stephan est osé : divisé en trois actes et un épilogue, Les Trois Disparitions de Soad Hosni est un formidable patchwork d’extraits de films, à l’exclusion, semble-t-il, de toute autre source (archives ou images d’actualités), dont la trame entend se superposer à la vie de l’actrice. Quoique : enfance et relation à ses parents, découverte de l’amour, tristesse et déceptions, les grandes catégories retenues par Stephan sont trop générales pour rien dire.
Elle investit ainsi un terrain d’ambiguïté, structuré par la répétition et la variation, sans guider le spectateur ainsi laissé à son vertige : aussi, à défaut d’éléments biographiques précis, peut-on goûter à nouveau l’extraordinaire fascination suscitée par Soad Hosni – dans l’Egypte de Nasser, son érotisme ravageur et éminemment moderne.

Pieced together exclusively from VHS footage of Egyptian films starring Soad Hosni, The Three Disappearances of Soad Hosni is constructed as a tragedy in three acts in which the actress tells her imagined life story through dialogues from her films. The film proposes a singular and poetic rewriting of a golden period of Egyptian cinema as enacted by an exceptional artist, a tragic star and a symbol of modern Arab womanhood.

Distinctions