film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Sleepless Nights Stories
© Jonas Mekas films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Jonas Mekas

IMAGE

Thomas Boujut, Louis Garrel, Jonas Lozoraitis, Benn Northover

MONTAGE

Elle Burchill, Jonas Mekas

PRODUCTION / DIFFUSION

Jonas Mekas films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Re:voir, Re:voir

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • États-Unis | 2010 | 112 minutes
  • Un film de Jonas Mekas

Ce film vient de mes lectures des Mille et Une Nuits. Mais à l’inverse de ces contes arabes, mes histoires font toutes partie de la vraie vie, même si elles s’aventurent parfois ailleurs, au-delà de la routine quotidienne.
Il y a quelques vingt-cinq histoires différentes dans ce film. Leurs protagonistes sont tous mes amis et j’en suis moi-même partie prenante, comme le conteur des Milles et Une Nuits.
Vous reconnaîtrez certaines personnes, et pas les autres. Le fait que vous en connaissiez certaines n’a aucune importance pour ces histoires : après tout, on reconnaît tous John Wayne ou Annette Bening, mais dans leurs histoires, ils ne sont plus ceux que nous connaissons.
Les sujets de ces histoires couvrent un large champ émotionnel, géographique, des angoisses personnelles aux anecdotes. Ce ne sont pas de grandes histoires pour le Grand Écran : ce sont toutes de grandes histoires personnelles... Et oui, vous y trouverez aussi quelques provocations... Mais ça, c’est moi, l’un de mes nombreux moi. La simple question "Qu’est-ce qu’une histoire ?" est une provocation.

This film originated from my readings of the One Thousand and One Nights. But unlike the Arabian tales, my stories are all from real life, though at times they too wander into somewhere else, beyond the everyday routine reality. There are some twenty-five different stories in my movie. Their protagonists are all my good friends and I myself am an inseparable part of the stories.
The storyteller of the Arabian Nights was also part of his or her tales. Some of the people in the movie you’ll recognize, some not. The fact that some of them you’ll recognize has no bearing on the stories: after all, we all recognize John Wayne or Annette Bening, but in their stories they are no longer the people we know.
The subjects of the stories cover a wide range of emotions, geographies, personal anxieties, anecdotes. These are not very big stories, not for the Big Screen: these are all personal big stories... And yes, you’ll also find some provocations... But that’s me, one ‘me’ of many. The very question “What is a story?” is a provocative question.