film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Vol spécial

Chaque année en Suisse, des milliers d'hommes et de femmes sont emprisonnés sans procès ni condamnation. Pour la seule raison qu’ils résident illégalement sur le territoire, ils peuvent être privés de liberté pendant deux ans dans l’attente de leur expulsion. Après La Forteresse (Léopard d’or au Festival de Locarno) qui traitait des conditions d’accueil des requérants d’asile en Suisse, Fernand Melgar porte son regard vers l’autre bout de la chaîne, vers la fin du parcours migratoire.
Le cinéaste s’est immergé pendant 9 mois dans le centre de détention administrative de Frambois à Genève, l'un des 28 centres d'expulsion pour sans papiers en Suisse. Pêle-mêle, on trouve à Frambois des requérants d’asile déboutés ou des clandestins. Certains sont établis en Suisse depuis des années, ont fondé une famille et travaillent. Ils cotisent aux assurances sociales et envoient leurs enfants à l’école. Jusqu’au jour où les services d’immigration cantonaux décident arbitrairement de les jeter en prison pour garantir leur départ. Le problème, c’est qu’aucun détenu n’est disposé à quitter la Suisse volontairement. Commence alors un long acharnement administratif pour les forcer à partir.

Each year, thousands of men and women in Switzerland are imprisoned without trial or sentence. Simply because they stay in the country illegally, they may be deprived of liberty for up to two years before being deported. After The Fortress (awarded with the Golden Leopard at the Locarno International Film Festival), which dealt with the reception conditions for asylum seekers in Switzerland, Fernand Melgar takes a look at the other end of the chain, i.e. at the situation towards the end of the migrants' journey.
The filmmaker immersed himself for 9 months in the administrative detention centre Frambois in Geneva, one of the 28 deportation centres for the paperless in Switzerland. Frambois accommodates rejected asylum seekers and illegal migrants. Some have been established in Switzerland for years, they started a family and they work. They pay their social insurance contributions and send their children to school. Until the day the cantonal immigration authorities arbitrarily decide to imprison them to ensure their departure. The problem is that no inmate is willing to leave the country voluntarily. Thus begins a relentless administrative procedure to force them to leave.

Sortie en salles
  • Le 28 Mars 2012
À propos du film
Distinctions