film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Casa
© Novanima
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Daniela de Felice filme sa mère au moment où elle s’apprête à quitter la maison d’une famille dans laquelle manque cruellement le père, décédé en 1997. Dès lors, l’inventaire des lieux se complique d’un flou mémoriel concernant l’instant de la mort du père, et prend des allures d’adieu rituel. Malgré l’apparente banalité des circonstances (le rangement, la mise en carton avant déménagement), l’intimité des entretiens fait naître, dans la simplicité de son enregistrement, une émotion qui semble avoir tardé à se dire. Seul cet échange tardif semble à même d’achever un deuil entamé il y a pourtant quinze ans. En lieu et place de récits attendus qui partiraient des objets rangés, le film se fait l’écho d’un point commun entre la mère et sa fille : la passion de la collection. Derrière la vocation pédagogique de la mère (qui compte instruire ses petits enfants avec ses boîtes de scarabées ou de coquillages) comme derrière les plans que collecte la cinéaste avant de quitter les murs, on devine la même certitude qu’engranger reste une garantie contre l’évanescence de la mémoire. Omniprésente sur les boîtes comme sur les murs, la poussière seule atteste que le temps a passé." (Charlotte Garson, Cinéma du réel 2013)

"Daniela de Felice films her mother preparing to move from the family house, in which the father, who died in 1997, is cruelly absent. The final inventorying is complicated by hazy memories of the father’s death and begins to resemble a ritual farewell. Despite the seemingly banal goings-on (tidying, boxing up belongings before the move), the intimacy of the simply filmed conversations gives rise to emotions that seem to have long been unexpressed. It seems that these belated exchanges are the only way of completing a mourning process begun fifteen years ago. Instead of the expected stories triggered off by the objects being packed away, the film echoes a common point between mother and daughter: the passion for collecting. Behind the teaching vocation of the mother (intent on educating her grandchildren with boxes of beetles and shells) and behind the shots collected by the filmmaker before she leaves, we sense the same certainty that gathering is a staunch safeguard against the evaporation of memory. Everywhere, on boxes and walls, only the dust bears witness to time gone by." (Charlotte Garson, Cinéma du réel 2013

Thématique
Distinctions