film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Hotel Jugoslavija 1.0
© Wagnières Nicolas
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Nicolas Wagnières, Benoît Peverelli

MONTAGE

Nicolas Wagnières, Benoît Peverelli

MUSIQUE ORIGINALE

Sergej Rachmaninov

PRODUCTION / DIFFUSION

Nicolas Wagnières

PARTICIPATION

Canton de Genève, Scam - Brouillon d'un rêve

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Nicolas Wagnières

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Sur les bords du Danube, l'Hotel Jugoslavija marque le paysage des environs de Belgrade depuis plus de cinquante ans. Construit en 1969, il allait être sous le règne de Tito le plus grand et prestigieux hôtel des Balkans. Alors que la Yougoslavie poursuivait sa politique d'ouverture à l'Ouest, c'est dans les salons du Juogslavija qu'étaient reçus les chefs d'état étrangers et les vedettes hollywoodiennes, tandis que les Belgradois venaient déguster des pâtisseries renommées au bord de la piscine. Tout autant hôtel qu'objet politique, son histoire se lie à celle de la Yougoslavie, puis de la Serbie. Après la mort de Tito, le bâtiment fut le témoin de l'éclatement progressif du pays, étant le lieu où se réunissaient les délégations représentant les différentes républiques. Quand l'hôtel fut touché par les bombardements de l'OTAN sur Belgrade en 1999, c'est Milosevic en personne qui a ordonné sa réouverture immédiate, bien qu'une aile ait été détruite. La Serbie post-Milosevic s'engage ensuite dans une transition vers une "démocratie de marché". Se délabrant depuis sa fermeture définitive en 2005, l'hôtel fut vendu et acheté plusieurs fois, par différentes grandes compagnies serbes ou européennes, qui empochèrent leurs plus-values sans toucher au bâtiment. Désormais aux mains d'un groupe grec (!), porteur d'un projet de restauration ambitieux mais qui peine à obtenir les autorisations de construction, l'Hôtel Jugoslavija attend les grands travaux qui lui rendront son prestige. Alors que Belgrade voit son avenir européen s'éclaircir suite à l'arrestation de Ratko Mladic, la population reste pourtant tiraillée entre repli nationaliste et véritable désir d'intégration à l'Union. Le chantier qui démarrera prochainement sera alors tout autant celui d'un nouvel hôtel que celui d'une nouvelle identité serbe en construction.

The film tells the story of the Hotel Jugoslavija in Belgrade, which has played witness to the country’s numerous historical changes.
One of the hotel’s former managers and an employee talk about a bygone epoch, while the filmmakers’ camera pans over the stern architecture of the place, returning us to the hotel’s reconstruction in the present.