film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Jeûne, une nouvelle thérapie
© Via Découvertes Production
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Alors que l'espérance de vie s'accroît dans les pays occidentaux, les cas de diabète, d'hypertension, d'obésité, de cancers se multiplient ; la consommation de médicaments explose. Sommes-nous condamnés à avaler toujours plus de drogues pour vivre vieux ? Et s'il existait une autre voie thérapeutique ? Depuis un demi-siècle, en Russie, en Allemagne ou aux États-Unis, des médecins et des biologistes explorent une autre piste : le jeûne. Les résultats sont étonnants. Les chercheurs soviétiques ont constitué une somme d'études cliniques d'une exceptionnelle richesse seulement publiées en russe, donc inconnues en occident. De jeunes biologistes de l'université de Los Angeles renversent les idées reçues et démontrent par la biologie moléculaire les puissants effets du jeûne. Ils ouvrent de nombreuses perspectives, y compris dans le traitement du cancer. Si ces scientifiques ont raison, c'est peut-être notre approche de la maladie et du soin qu'il faudra repenser.

While life expectancy is increasing in Western countries, cases of diabetes, hypertension, obesity and cancer are increasing, and the use of medication has exploded.Does this mean that in order to live to a ripe age we are condemned to swallow more and more drugs? What if there was another way? For half a century, in Russia, Germany and the US, doctors and biologists have been exploring a different therapeutic approach: fasting.The results are amazing.Soviet researchers have provided a body of clinical studies of exceptional wealth… only published in Russian, and thus unknown in the West.Young biologists from the University of Los Angeles have overturned conventional wisdom and used molecular biology to demonstrate the powerful effects of fasting. These researches suggest a wide-ranging potential, which could include treatments for the disease of the century, cancer. If these scientists are right, maybe our approach to disease and treatment will need a rethink.

Distinctions