film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Des dérives de l’art aux dérivés du pétrole
© Collectif Guatemala
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Grégory Lassalle

IMAGE

A. Boecker, Daniela Lanzuisi, Grégory Lassalle

SON

D. Chebli, M.R Xiquin

MONTAGE

Luc Plantier

PRODUCTION / DIFFUSION

Collectif Guatemala

PARTICIPATION

AFD, Fondation Terre des Hommes

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Collectif Guatemala, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Collectif Guatemala

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus

Alors qu’à Paris, les multinationales du pétrole, musées et autres institutions publiques célèbrent et valorisent la civilisation Maya pré-hispanique, au Guatemala, les descendants de ces mayas sont les premières victimes des politiques néolibérales. Entre autre sous la pression des compagnies pétrolières françaises, comme l’entreprise Perenco, et des projets touristiques.
Deux poids, deux mesures : le maya ancien est-il plus intéressant que le maya vivant ?
Des dérives de l’art aux dérivés du pétrole documente l’histoire du pétrole au Guatemala, pose la question de l’accaparement privé de la terre, des ressources et de l’histoire. L’extraction du pétrole guatémaltèque se conjugue avec l’extraction de la civilisation maya hors de son contexte historique et de la réalité des conditions de vie de ses descendants, éludant ainsi les injustices que subissent les populations locales.

Distinctions