film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Juifs de Pologne - 1) Des progroms à la Shoah 2) Des cendres à l'espoir
© Ugoprod
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Sylvie Meyer, David Milhaud

IMAGE

Caroline Champetier

SON

Éric Münch

MONTAGE

Emmanuelle Labbe

PRODUCTION / DIFFUSION

Ugoprod

PARTICIPATION

CNC. Aide à l'écriture, CNC. COSIP

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

AB Thématiques, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0003-2555-0000-N-0000-0000-5
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Ce film retrace la situation des Juifs de Pologne d’avant-guerre. Si en Allemagne la montée de l’hitlérisme a été l’objet de nombreux documentaires et a suscité des installations telles que le Holocaust Museum de Washington, l’histoire des Juifs en Europe centrale avant-guerre a été oblitérée par la Shoah et sa radicalité dévastatrice. Nous posons ici la question de savoir si la destruction des Juifs de culture ashkénaze aurait été aussi totale si la condition des Juifs en Europe de l'Est n'avait été aussi précaire. Ce film sur les Juifs de Pologne avant-guerre rend compte de cette précarité qui les a vulnérabilisé avant même l'entrée de la Wehrmacht en Pologne. Si la ligne directrice est historique (et repose sur les travaux d’historiens ou sociologues tels Pawel Korcek, Jean-Charles Szurek, Henri Minczeles, Ariel Sion, Jacob Katz, Rachel Ertel…) le film n'est pas rigoureusement documentaire en ce qu’il laisse une grande place, la première, à des témoins, des femmes et des hommes ayant vécu en Pologne avant-guerre qui racontent ce qu'était leur vie et celle de leur famille. C’est une narration humaine et subjective nourrie de souvenirs soumis à la distorsion du temps, qui émanent souvent d’une perception d’enfant des évènements mais qui néanmoins véhiculent des émotions fondées. Ces témoignages évoquent souvent la jeunesse, la gaieté, l’incroyable appétit de vie et de savoir de ces témoins : ils seront volontairement heurtés par la narration historique qui, inexorablement, reprend son récit en forme d’étau. Les Témoins que nous vous présentons dans ce scénario du film sont des survivants de la Shoah qui vivent à Paris et s’expriment en Français. Mais nous avons aussi pris contact avec des Témoins qui ne figurent pas dans le scénario, ils vivent en Pologne (l’un d’entre eux est le dernier Juif de sa petite ville) ou en Israël. Ils apporteront un éclairage complémentaire (le monde religieux orthodoxe) à celui déjà exposé et nous comptons sur leur présence pour donner au film sa pleine résonnance géographique, un ressenti de l’éparpillement sur la surface du globe de ces derniers spécimens de la culture ashkénaze et yiddish. Nous pourrons mettre en évidence un thème sous-jacent du film qui est le déracinement, l’arrachement au territoire.