film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Belorusskaya Mechta
Belarussian Dream
© LasTV
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Ekaterina Kibalchich

IMAGE

Aleksandr Borozenko

MONTAGE

Andrei Stvolinski

PRODUCTION / DIFFUSION

LasTV

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Solidarity with Belarus information office

ISAN : non renseigné - en savoir plus

"Une île de stabilité". C’est ainsi qu’Alexandre Loukachenko présente son pays. Élu en 1994, le dictateur controversé est toujours à la tête de la Biélorussie. Mais que s’est-il réellement passé ces 18 dernières années dans "ce petit paradis propre" ? Par des plans dignes d’un thriller américain et des images d’archives, une voix-off – qui dit "je" - découvre la face ignorée d’un pays soumis à une répression brutale, où les droits universels sont bafoués ; une nation malmenée par une sévère crise économique et aliénée par une propagande outrancière. Ici, avoir une opinion politique divergente signifie emprisonnement. Et qui dit prison, dit torture. Plusieurs dissidents sont toujours portés disparus, d’autres ont publiquement renié leurs convictions. À quel prix ? Quand la caméra s’approche de leurs visages, elle y capte des hématomes. Pourtant, les rêves continuent de couler et les visages de la jeunesse restent lumineux d’espoir, épris de changement.

“An island of stability” is how Alexander Loukachenko sees his country. Elected in 1994, the controversial dictator still rules Belarus. But what has really been going on in this “clean little paradise” over the past 18 years? With shots straight out of an American thriller and archival footage, a voice-over, speaking in the first person, reveals the hidden side of a country subjected to brutal repression where universal rights are flouted; a country suffering from a severe economic crisis and alienated by outrageous propaganda. Here, having a differing political opinion means prison. And prison means torture. Several dissidents are still “disappeared” while others have publicly reneged on their convictions. At what price? When the camera zooms in on faces, the bruises show. And yet dreams continue to be dreamed, and young people still shine with hope, in love with change.

Distinctions