film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Ar C’hanol les mémoires du canal de Nantes à Brest
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Théodore Robichet

AUTEUR(S)

Jean Kergrist

IMAGE

Jean Duprè, Théodore Robichet

SON

Jean Duprè

MONTAGE

Nicolas Damuni, Jean Duprè

PRODUCTION / DIFFUSION

Zarafa Films, Candela Productions, Télénantes, TV Rennes 35

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Zaradoc Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Dès le XVIème siècle, lors de la réunion du Duché de Bretagne au Royaume de France, on voit apparaître des projets de canaux dans la France de l'Ouest. Au début de l'année 1784, on entreprend de grands travaux sur la Vilaine. Cet immense chantier va occuper des centaines de soldats et de paysans jusqu'à la veille de la révolution. Dès 1803, les hostilités reprennent avec l'Angleterre suivies de leur cortège de blocus et de coalitions. Relier les arsenaux de Brest et de Lorient, par l'intérieur, devient un impératif, et la voie fluviale est la seule solution. Cette voie d'eau joua alors un rôle de tout premier ordre pour désenclaver la Bretagne et permettre ainsi son essor économique. Cependant, l'avènement du chemin de fer devait être fatal au rôle économique du canal. Aujourd'hui, les plaisanciers ont remplacé les mariniers, et font revivre le canal.