film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Wieczne pretensje
Permanent Objections
© Zespól Filmowy Panorama
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Grzegorz Królikiewicz

IMAGE

Bogdan Dziworski

SON

Aleksander Golebiowski

MONTAGE

Grzegorz Królikiewicz

PRODUCTION / DIFFUSION

Zespól Filmowy Panorama, WFDiF - Wytwórnia Filmów Dokumentalnych i Fabularnych

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Filmoteka Narodowa

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

FICTION

Franek est parieur, petit escroc vivant dans la dureté de la Pologne des années soixante-dix. Devenu l'ami, puis l'assistant de Rysio – un directeur déchu, violent, condamné pour fraude et reconverti en inspecteur du travail dans les abattoirs – Franek persiste dans une série de faux pas.
L'histoire mêle de multiples niveaux dont certains allégoriques. Le réalisateur Grzegorz Królikiewicz construit le film par une série de scènes – grotesques, paradoxales et métaphysiques – déconnectées les unes des autres d'un point de vue narratif mais partageant une attitude hautement critique envers la politique de l'époque.
La photographie de Bogdan Dziworski fait exploser les visages par son usage du grand angle, aplatit la perspective avec de longues focales, et rompt les attentes du public par les mouvements "impossibles" ou référentiels de la caméra.

FICTION

Franek is a gambler, a small-time crook who gets by in the harsh Poland of the seventies. After becoming a friend and then assistant of Rysio, a violent ex-manager who has been convicted of fraud and has reinvented himself as work inspector in meat factories, Franek keeps making a succession of blunders.
The plot is layered and allegorical: Grzegorz Królikiewicz constructs the film in a series of narratively unrelated scenes that share a highly critical attitude to the politics of the time and are grotesque, paradoxical and metaphysical.
Dziworski's camerawork makes faces explode by repeated use of wide-angles, by flattening perspectives with the long lens and disrupting audience expectations with "impossible" and self-reflecting camera movements.