film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
T'en souviens-tu, nationale 7...
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 1997 | 70 minutes | Beta num 16/9e
  • Un film de Michel Follin

L'espace est bien défini : sur 1 050 kilomètres, de la Porte d'Italie à la frontière italienne, nos souvenirs défilent à sens unique. Nous descendions la nationale 7 vers la "grande bleue", nous avons oublié que nous la remontions... La route a toujours inspiré les poètes, les cinéastes, les romanciers, les photographes qui la réinventent. Sans Charles Trenet, la 7 existerait-elle ? C'est en 4 CV, modèle 53, qu'au début des années 80, Christian Louis, fils spirituel de Robert Doisneau et Willy Ronis fait sa nationale 7, pour raviver la mémoire de l'enfance. 15 ans plus tard, c'est Katalin Volcsanszky, photographe comme lui, à qui il propose de refaire le même trajet et de témoigner des personnages et des lieux, survivance des années de bonheur.

The space is well defined : over a distance of 1,050 kilometres, from the Porte d'Italie to the Italian border, our memories go past in one direction. We used to go down the Nationale 7 towards the Mediterranean, we have forgotten that we used to come back up it... The road has always inspired poets, film-makers, novelists, photographers. Without Charles Trenet, would Nationale 7 exist ? In a 4 CV, model 53, in the early 80s, Christian Louis, spiritual son of Robert Doisneau and Willy Ronis, did his Nationale 7, to revive his childhood memory. Fifteen years later, he suggests to Katalin Volcsanszky, a photographer like himself, to do the same trip again and to testify to the characters and the places that have survived from the happy years.