film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Duel des géants
THe Duel of the Giants
© ICTV
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Albert Knechtel

PRODUCTION / DIFFUSION

ICTV, 2K Films, ZDF/ARTE, ERT - Hellenic Broadcasting Corporation / Ellinikí Radiofonía Tileórasi, TV5 Monde

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

ICTV, ADAV

ISAN : ISAN 0000-0003-485A-0000-8-0000-0000-D
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Au-delà les images romantiques des oliveraies pittoresques, la Route des Oliviers passe aussi par la case de l'industrie agro-alimentaire : un univers habituellement impénétrable, fermé au grand public, car truffé de secrets liés aux laboratoires, aux campagnes publicitaires, et surtout attenants à des enjeux financiers énormes ... Or, dans ce domaine, existe depuis fort longtemps une guerre sans merci entre les deux grandes puissances oléicoles de la Méditerranée : l’Espagne et l’Italie. À elles seules, elles contrôlent 70% du marché mondial.
Cette partie d’échecs grandeur nature est personnifiée par les dirigeants des deux plus grands groupes de chacun des deux pays, Carbonnel et Mataluni.
Ce sont Alberto Gallardo, le Directeur du Marketing espagnol et Biagio Mataluni, petit-fils du fondateur italien, qui nous accompagnent dans la découverte de cet univers en cols blancs.
Visitant leurs usines à Montesarchio, près de Naples, et à Cordoue, en Andalousie, nous découvrirons comment en quelques heures, des tonnes d’huile d’olive sont embouteillées, étiquetées et emballées, prêtes à partir dans les supermarchés des quatre coins du monde.
Chemin faisant, nous découvrirons que cette guerre des géants risque d’être bouleversée : incarnés par deux "artisans" du haut de gamme, "Toscani" en Italie et "LA Organic" en Espagne, des challengers comptent sur l’excellence de leur huile et un marketing de luxe pour se distinguer. Et bien sûr, partout dans le monde, se profilent également de nouveaux concurrents : Turquie, Chine, Australie.
Tous sont décidés à participer à l’essor de ce marché désormais mondialisé. Les oliviers, en s’éloignant de la Méditerranée, risquent-ils perdre leur spécificité.