film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La Photographie mise en scène
Stage Photography
© Camera Lucida productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Alain Nahum

AUTEUR(S)

Stan Neumann

PRODUCTION / DIFFUSION

Camera Lucida, BnF - Bibliothèque Nationale de France, Musée d'Orsay, Centre Pompidou, ARTE France

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Camera Lucida, ADAV, ARTE Éditions, ARTE VOD

ISAN : ISAN 0000-0002-B9DD-0000-A-0000-0000-7
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Pendant pratiquement tout le XXe siècle, la photographie est majoritairement réaliste. Mais à partir des années 1960, la "photographie mise en scène" cesse d’être considérée comme une vieillerie naïve et revient au premier plan, nourrie d’influences extérieures : cinéma, théâtre, performance, sculpture. Cette photographie "traversée" par d’autres médiums joue sur l’ambiguïté du réalisme photographique. Contrairement aux pratiques de la photographie réaliste ou objective, il ne s’agit plus pour les photographes de saisir un moment de vérité ou un instant décisif, mais de raconter une histoire, soit une séquence narrative en plusieurs images, suites ou séries, soit en démultipliant les références et les niveaux. Réapparu avec éclat dans la photographie nord-américaine des années soixante, ce courant de photographie mise en scène a connu, à partir du milieu des années soixante-dix, au sein des avant-gardes artistiques, un regain sous des formes diverses (séquences narratives, récits autobiographiques, réflexions, autoportraits mis en scène, compositions baroques). La photographie est aussi mensongère qu’un autre medium et n’implique plus cette "croyance" aveugle à l’égard de son objet. Mais en même temps elle semble toujours si vraie… Les photographes jouent de cette équivoque. Le film analyse les principaux procédés de cette déconstruction de la "pseudo" vérité du langage photographique : composition, lumière, découpage en séquences narratives, emploi de figurants, de décors, d’accessoires, travail en studio ou au contraire mise en place d’une véritable performance

“Staged photography” made a big comeback in the North-American photography of the 1960s, and from the mid 1970s, it experienced a revival among the artistic avant-garde.