film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Amélie Nothomb, une vie entre deux eaux
© Cinétévé
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Laureline Amanieux, Luca Chiari

IMAGE

Luca Chiari

SON

Luca Chiari

MONTAGE

Susana Kourjian

PRODUCTION / DIFFUSION

RTBF - Radio Télévision Belge Francophone, Cinétévé

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Cinétévé, ADAV

ISAN : ISAN 0000-0003-102F-0000-E-0000-0000-W
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Vedette de la Littérature, auteur de 21 romans, couronnée par de nombreux prix, Amélie Nothomb est un phénomène. À la source de sa personnalité et de son écriture, un pays, le Japon.
Pour la première fois, un film retrace son histoire. Avec simplicité et humour, loin des apparences d’excentricité ou de mégalomanie, Amélie nous emmène dans un voyage intime, au plus près de ses souvenirs, à l’écoute de ses battements de cœur, à la recherche des personnages de son passé, qui inspirent ses quatre romans consacrés au Japon, parmi lesquels "Stupeur et tremblements". Amélie s’est longtemps crue japonaise, dans le paradis d’un Japon traditionnel (Kobé, Kyoto), il y a 45 ans. Fille d’un diplomate, elle quitte l’archipel à l’âge de cinq ans, c’est un arrachement. Ses déménagements successifs, une tragédie personnelle au Bengladesh, lui donnent une certitude : "la seule chose stable dans ma vie, où je perdais tout continuellement, c’était le langage". Langage qui la reconstruit, en partie, après des années d’anorexie à l’adolescence, quand elle découvre l’écriture littéraire à 17 ans, et son rituel d’auteur digne d’une cérémonie de thé japonaise. Alors installée en Belgique, Amélie ne s’intègre pas, ce qui renforce son sentiment "d’être japonaise, et qu’il suffirait de retourner là-bas pour que tout soit sauvé". Revenue dans "son" pays à 21 ans, elle y subit une descente aux Enfers professionnels, se fiance, malgré elle, à un Japonais. Elle repart, et trace son destin d’écrivain à succès, dès "Hygiène de l’assassin" en 1992. Elle se sait désormais "apatride", définitivement "entre deux eaux". Nous l’accompagnons d’un Japon poétique à un Tokyo frénétique. Engagée pour les victimes de mars 2011, Amélie se rend jusque dans la région ravagée de Fukushima. Dans ce film-réflexion sur la naissance de soi et le pouvoir de la littérature, Nothomb accepte de soulever son masque (de Nô) pour révéler ce qui fait d’elle la romancière la plus populaire en France.