film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Intimatta
© SometimeStudio
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Ramuntcho Matta

IMAGE

Rodrigo Aviles

SON

Pauline Broquet

MONTAGE

Danielle Fillios

PRODUCTION / DIFFUSION

SometimeStudio, GFilms

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

SometimeStudio, ADAV, La Maison du doc, Les Films du paradoxe

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Intimatta" est un objet cinématographique propre à la sphère Matta, qui relève de son monde et de rien d’autre, ouvert à tout ce qu’on voudra bien y projeter. Le projet n’est pas un documentaire mais bien un film d’artiste sur Roberto Matta reposant sur les archives vidéos tournées par son fils Ramuntcho Matta, directeur du projet, et sur des interviews de personnalités contemporaines ayant bien connu Roberto Matta. À l’âge de 80 ans, Matta a senti la nécessité de transmettre les clefs de son parcours et a ainsi créé un espace d’échange entre lui et le plus jeune de ses fils alors en âge d’être son petit-fils, Ramuntcho. Une relation d’autant plus intime que Matta avait déjà perdu deux de ses fils : Batan qui s’est suicidé en 1975, et son frère jumeau, Gordon Matta-Clark, mort d’un cancer en 1978. Ainsi Ramuntcho a commencé dès les années 80 à filmer chaque rencontre avec son père avec comme fil conducteur : comment transmettre les outils afin qu’une personne puisse devenir son propre père. La transmission a toujours été au centre de la philosophie Matta. Ce qui lui a permis de développer des relations très privilégiées avec entre autres : Garcia Lorca, Le Corbusier, Victor Brauner, Salvador Dali, André Breton, Marcel Duchamp... pour pouvoir être ensuite un passeur de ces connaissances, un véritable principe de vie et de responsabilité pour Matta : plutôt que de cacher ses secrets de création, il ouvre ses ateliers aux autres artistes, créant ainsi un véritable vent "inspirationnel" pour Jackson Pollock, Willhem de Kooning, Fahlström, Jörn… Grâce à des douzaines de cassettes vidéos de Roberto Matta en train de peindre, de parler, de se promener et même de dormir, tournées entre 1986 et 2000, à travers ses carnets de notes, ses lettres, les cartes postales et les cadeaux qu’il envoyait à ses amis et sa famille, "Intimatta" nous donne à voir une façon de penser. À partir de ce matériel inédit, "Intimatta" nous plonge dans le monde créatif et intime de l’artiste tout en soulevant des questions universelles sur la transmission, la paternité, l’intimité en partage

"Intimatta" is a cinematographic object, typical from Matta’s sphere, belonging to his world and nothing else, open to whatever you want to project in it. It is not a documentary but more an artist film about Roberto Matta, based on video recordings made by his son Ramuntcho Matta, director of this project, and about interviews to contemporaries who knew Matta very well. When he was 80, Matta felt the need to transmit the keys of his career and thus created an exchanging space between him and his youngest son, Ramuntcho, who was young enough to be his grandson. An even closer relationship was built, since Matta had lost two of his children: Batan, who committed suicide in 1975 and his twin brother, Gordon Matta-Clark, who died of cancer in 1978. This way, Ramuntcho started to record from the eighties each encounter with his father, focused on how to transmit the tools for you to become your own father. Transmission was always the centre of Matta’s philosophy. This is what allowed him to develop very privileged relationships with, among others, Garcia Lorca, Le Corbusier, Victor Brauner, Salvador Dali, André Breton, Marcel Duchamp... in order to be able to transmit later on these knowledge, a real principle of life and responsibility to Matta: instead of hiding the secrets of creation, he opens his studio to other artists, creating a real “inspiring” breeze to Jackson Pollock, Willhem de Kooning, Fahlström, Jörn… Thanks to dozens of tapes with Roberto Matta painting, talking, walking and even sleeping; recorded between 1986 and 2000, through his working notebooks, his letters, his postcards and the gifts he sent to family and friends, "Intimatta" shows us a way of thinking. With this unpublished material as a starting point , "Intimatta" immerses us into the artist’s creative and intimate world, stating some universal questions about transmission, fatherhood, and how to share intimacy