film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Regards
© Collectif BKE
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Yvan Couvidat

AUTEUR(S)

Jean-Louis Escaret

IMAGE

Yvan Couvidat, Mathieu Pheng

SON

Nicolas Asdaris, Élie Séonnet

MONTAGE

Leslie Garnier

PRODUCTION / DIFFUSION

Collectif BKE

PARTICIPATION

CNC. Aide à l'écriture, CNC. COSIP

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Collectif BKE, ADAV, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0003-624D-0000-A-0000-0000-7
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le trois ici fait sens : il y a d’abord la musique, ensuite la peinture, puis enfin le regard. La musique, elle est là, ce sont les variations Goldberg, œuvre pour clavecin composée par Jean-Sébastien Bach dans les années 1740. Liées les unes aux autres par la basse continue, elles recèlent d’une richesse incroyable de forme, d’harmonie, de rythme, d’expression ainsi que de technique. D’un autre coté, André Jomelli, peintre "non figuratif" qui a choisi depuis plusieurs années de peindre ce qu’il appelle des séries. Au centre, "D’ors et déjà", une œuvre imaginée à partir des variations Goldberg. Imageant le mouvement de la musique, cette série de trente-deux toiles provoque la circulation du spectateur, son regard devient alors actif. André Jomelli interprète les variations comme une recherche continuelle de sens, interprétation qu’il a voulu retranscrire au cœur de sa peinture, la mettant ainsi à sa façon en mouvement. Enfin, le regard, variable qu’on ne peut ni anticiper, ni contrôler. La subjectivité du regard, la sensibilité de celui qui l’adresse et à qui l’œuvre parle. De là est née une idée, celle de confier une caméra à un certain nombre de personnes afin qu’elles visitent les toiles, et traduisent visuellement l’émotion ressentie. "Regards", c’est la volonté de traduire l’expérience de la contemplation en mouvement, d’être l’expression de la relation qui se noue grâce à la toile entre celui qui la contemple et le monde dans lequel il se trouve.

Thématique