film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Caravaniers de Djibouti
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Patrick Camus

AUTEUR(S)

Laurene Mansuy, Ali Moussaeiye

PRODUCTION / DIFFUSION

Atmosphère Communication, Institut du Monde Arabe - IMA, Radio télévision djiboutienne

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Celluloïd Dreams, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Djibouti, France | 1993 | 49 minutes | Betacam SP
  • Un film de Patrick Camus

Pays de volcans, de lave, de déserts, c'est ici que vivent les derniers nomades caravaniers, dans cette fracture de la vallée du Rift, où les premiers hommes ont vécu. Dans ce pays, on recueille encore le sel à coups de pierre comme il y a trois mille ans. Nous sommes en république de Djibouti, ancienne colonie française, indépendante depuis 1977. Ce pays francophone est la plus importante base militaire française à l'étranger, la clef de la mer Rouge, 23 000 km2, 95 % de désert. Trois portraits nous font partager la vie des derniers caravaniers, nomades traditionnels ou nomades des villes : Ali, caravanier Afar du sel, il oscille entre l'Éthiopie et le lac Assal ; Guirré, chef caravanier Issa, éternel voyageur entre le campement Malkadjabto et le caravensérail de Dihil ; Oudoun, infirmier dans la police qui vit à la ville, mais dont la famille est restée dans la brousse.

Here in this country of volcanoes, lava and deserts live the last nomad caravaneers. In the Rift Valley have lived the first men, and today just like three thousand years ago, salt is collected by stone cutters. This is the Republic of Djibouti, former French colony, independent since 1977. The most important French military base overseas, a key to the Red Sea, 23 000 km2, 95 % of which is desert. In this film three portraits, highlight the last caravaneers' life, traditional nomads or nomads living in the cities. Ali, an Afar salt caravaneer between Ethiopia and the Assal Lake ; Guirre, an Issa chief caravaneer continual traveller between the Malkadjatbo camp and Dihil caravanserail ; and Oudoun, medical orderly in the police, who stays in town but still has his family living in the bush.