film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Quand passe le train
Here Comes the Train
© Quilombo films
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

""À manger ! À manger !". À La Patrona, dans l’État de Veracruz au Mexique, Bernarda et ses compagnes se précipitent dès qu’elles entendent les premiers sifflets du train, encore lointain. Leur geste de solidarité – tendre des sacs de nourriture aux migrants qui rejoignent clandestinement la frontière américaine par voie ferroviaire – est ici filmé dans toute sa dimension d’accélération haletante, de défi aux lois de la vitesse et de la gravité. En contrepoint, une savoureuse séquence qui montre Bernarda tenant scrupuleusement les comptes de son épicerie, donne toute la mesure politique de cette action envers des étrangers inconnus, qui n’auront jamais loisir de la remercier... quoiqu’une autre séquence, téléphonique, semble suggérer d’étonnants prolongements de ces dons. Dans sa construction, le film revient en boucle au présent du geste, évitant ainsi l’écueil de la leçon d’humanisme : à voir la course des brouettes pleines de vivres et le jeté de bouteilles attrapées à la volée, l’instant furtif de la distribution relève de la poussée d’adrénaline pure, de l’excitation digne du meilleur cinéma d’action."
(Charlotte Garson, Cinéma du réel 2013)

"“Food! Food!” In La Patrona, in the Mexican State of Veracruz, Bernarda and her companions rush outside as soon as they hear the first whistles of the still distant train. Their solidarity – holding out bags of food to migrants who are illegally mak- ing their way to the American border by train – is filmed in all its breathless speed, defying the laws of acceleration and gravity. In counterpoint, a tasty sequence that shows Bernarda in her grocery store scrupulously doing her accounts fully conveys the political side of this gesture offered to complete strangers who will never have the chance to thank her... although another telephone sequence seems to suggest that these gifts have some astonishing outcomes. In its construction, the film con- stantly loops back to the present moment of the gesture, thus avoiding the pitfall of becoming a lesson in humanism: with the racing wheelbarrows full of supplies and the bottles hurled and caught in mid-air, the furtive moment of distribution is like a shot of pure adrenaline, creating an excitement that is worthy of the best action films."
(Charlotte Garson, Cinéma du réel 2013)

Distinctions
  • 2013 : Festival CinéRail - Paris (France) - CinéRail d’Or du Documentaire
  • 2013 : Festival dei Popoli - Firenze (Italie) - Mention spéciale du jury
  • 2013 : Documenta Madrid - Madrid (Espagne) - Sélection
  • 2013 : Images en bibliothèques - Paris (France) - Film soutenu par la Commission nationale de sélection des médiathèques
  • 2013 : Traces de Vies - Clermont-Ferrand (France) - Sélection catégorie "film professionnel" & Prix "Hors Frontières"
  • 2013 : Cinéma du réel - Paris (France) - Mention spéciale - Prix des détenus du centre pénitentiaire de Fresnes