film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Jours de Tarap - Une chronique himalayenne
© Hervé Tiberghien
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Hervé Tiberghien

PRODUCTION / DIFFUSION

Hervé Tiberghien

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Hervé Tiberghien, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Hervé Tiberghien

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus

Tout commence par une rencontre, celle d’un livre ancien - "Tarap, une vallée dans l’Himalaya" publié au Seuil en 1974 - sur un monde caché peuplé d’images de femmes et d’hommes d’un autre âge. "Tarap, une vallée dans l’Himalaya" est le portrait d’une petite communauté montagnarde isolée au cœur du Dolpo népalais et de son chef spirituel : lama Kagar Rimpoche. Dans une ou deux générations, que deviendra l’homme du Dolpo ? s’interrogeait l’auteur et ethnologue qui croyait à son inévitable "mort culturelle". Les rencontres dessinent des chemins, pour moi ce fut le chemin de Tarap. 50 ans après Corneille Jest, dans l’écho de son ouvrage je rejoins la "vallée aux chevaux excellents", quatre mois d’immersion dans un monde entre deux mondes pour interroger une société écartelée. Là croît le yartsa-gumba, étrange créature mi insecte mi végétal, manne couleur d’or dont la cueillette est source de mieux être et facteur d’acculturation. Là se dresse "une école sur le toit du monde" comme un rempart contre la menace d’une disparition. Là les touristes passent et meurent parfois. Entre 4000 et 5000 m au sein d’une nature sacralisée, une communauté cherche sa voie entre tradition et modernité. Rigzim le professeur de tibétain, Gyalbo l’étudiant, Wangmo l’infirmière, Pema Amchi le médecin traditionnel, Urgen le lama, Marie-Claire la fondatrice de l’école, Tutsim l’arrière grand mère, Bhim le businessman, chacun d’entre eux nous accompagne un instant. En septembre, je suis convié à un évènement extraordinaire : l’intronisation du nouveau Kagar Rimpoche, dont le prédécesseur est mort en 1968. C’est l’occasion de cérémonies, de danses, de bénédictions et d’échanges avec les dignitaires bouddhistes qui l’accompagnent. Existe en version 52 minutes sous le titre "Tarap, d'un monde à l'autre