film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La Plaga -
Le Fléau
The Plague
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Neus Ballús

IMAGE

Diego Dussuel

SON

Pau Subirós

MONTAGE

Neus Ballús , Domi Parra

PRODUCTION / DIFFUSION

Kinògraf, TVC - Televisiô de Catalunya

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Kinògraf

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Espagne | 2013 | 85 minutes | Digital vidéo
  • Un film de Neus Ballús

Peu à peu dévoré par Barcelone, la grande métropole, le village de Gallecs devient la scène d’étranges trajectoires humaines. Un film radical et minimaliste.
Raul, un agriculteur qui essaye de produire écolo, embauche comme assistant Iurie, d'origine moldave, qui s'entraîne pour devenir un professionnel de la lutte. Ils croisent trois femmes solitaires : Maria, une vieille dame qui doit quitter sa demeure familiale pour emménager dans une maison de retraite ; Rose, une infirmière philippine qui vient d'arriver en Espagne ; et Maribel, une prostituée. Leurs destins esquissent le portrait de la banlieue de Barcelone. Les protagonistes ne sont pas des acteurs, mais ils interprètent leur propre rôle. Neus Ballús parvient à montrer l'incertitude qui domine dans presque tous les aspects de la vie quotidienne de l'Espagne d'aujourd'hui.
"Voici un film stimulant, dans sa facture comme dans son processus de production, qui lui confère cette forme si particulière, ce parfum de fiction tenant au découpage, à certaines options de montage, à l'organisation particulière du récit, à l'usage de la musique... au travail de plusieurs années effectué par la réalisatrice Neus Ballús avec ses cinq protagonistes : une prostituée, une infirmière philippine, une vieille femme bossue, un agriculteur bio et un lutteur d'origine moldave. Tous vivent et se croisent dans une zone périurbaine de Barcelone, où cette cinéaste est née et où elle les a convaincus d'interpréter leur propre vie devant sa caméra.
Scène après scène, leurs portraits se dessinent à mesure qu'ils se croisent, dialoguent les uns avec les autres et se dévoilent au gré d'un quotidien lourdement affecté par la crise. De la communauté de destin qui les lie tous les cinq émerge peu à peu une idée de fraternité, sinon de solidarité, qui confère au film une certaine qualité d'émotion, de plus en plus sensible à mesure qu'il avance. D'un grand pouvoir de séduction à défaut d'être d'une grande profondeur, Le Fléau est de ces films diffusés à point d'heure, à la vision desquels on ne regrette pas d'avoir sacrifié un peu de son sommeil."
(François Ekchajzer)

Raul, a farmer who wants to grow organic food, hires Iurie to help him in the fields. Iurie is a Moldavian wrestler, who earns a living in whatever comes his way. Slowly, their personal stories intertwine with those of three solitary women: Maria, an elderly lady forced to leave her countryside house for a retirement home; Rose, a Philippine nurse who has just arrived in the country; and Maribel, a prostitute who has less and less clients. The destinies of all these characters become entwined as the summer goes on.
The Plague is a film of interwoven stories, that offers a moving portrait of life on the outskirts of Barcelona. The main characters are not actors. They play themselves after four years of working with the director. This long process has permitted Ballús to reveal the uncertainty and rebel spirit that underlies contemporary crisis-hit Spain.