film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
BA 103, le salut du Cambrésis
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Guillaume Desplanques

IMAGE

Thierry Chartier

SON

Fabien Luth

MONTAGE

Richard Poisson

PRODUCTION / DIFFUSION

Les Productions Cercle Bleu, Internep TV, Wéo

PARTICIPATION

CNC. COSIP

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Productions Cercle Bleu, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0003-8D70-0000-V-0000-0000-I
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Il y a deux ans encore, la Base Aérienne 103 était le premier employeur du Cambrésis. Sur 350 hectares, 1 500 personnes y travaillaient directement ou indirectement : des pilotes aux mécaniciens, du cuisinier au contrôleur aérien, du maître-chien au service comptabilité. Le 28 juin 2012, la base aérienne a été officiellement fermée. Comment ces hommes et ces femmes, militaires ou civils, bouleversés par cette fermeture se préparent à l’après BA 103 ? Comment une décision politique peut déséquilibrer tout un territoire ? Les intérêts divergent quant à son avenir. Le site risque-t-il de devenir une friche ? Pour comprendre les enjeux et le vide qui se créent, il est également important de comprendre ce qu’était la BA.103, ce qu’elle représentait, beaucoup d’emplois et surtout une part de rêve….

Two years ago still, the Air base 103 was the first employer of the Cambrésis. On 350 hectares, 1.500 persons worked on it directly or indirectly: pilots to the mechanics, from the cook to the air-traffic controller, dog handler to the accounting department. On June 28th, 2012, the air base was officially closed. How these men and these women, servicemen or civilians, upset by this closure get ready in it after BA 103? How a political decision can destabilize a whole territory? The interests diverge as its future. Does the site risk to become a fallow land ? To understand the stakes and the space which build up themselves, it is also important to understand that was the BA.103, what it represented, many jobs and especially a dream part.