film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
The Rolling Stones - Truth and Lies
© Eagle Rock Entertainment
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Holly Elson

PRODUCTION / DIFFUSION

Eagle Rock Entertainment

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Eagle Rock Entertainment

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Royaume-Uni | 2006 | 48 minutes | Non spécifié
  • Un film de Holly Elson

Retour dans les Sixties, à une époque où la jeunesse se rebellait contre les pesanteurs de la société. Un jeune groupe de musiciens va venir cristalliser les revendications de toute une génération avec un son unique et des paroles devenues tout simplement mythiques ! Les Rolling Stones, une longévité inédite aux Royaumes Unis et les plus grandes bêtes de scène de tous les temps. Après plus de 40 ans d'enregistrements et de tournées, avec des ventes dépassant les 75 millions d'albums rien qu'aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, les Stones font toujours les gros titres. Les questions qui fâchent sont toujours d'actualité. Jouent-ils un rôle ou sont-t'il vraiment des mauvais garçons ? Comment et pourquoi Brian Jones est-il décédé ? Qu'on les adore ou qu'on les desteste, personne ne peut nier que les Stones sont à la fois le plus célèbre et le plus scandaleux groupe de rock de tous les temps.

The apparent hounding of Pete Doherty by today’s gutter press is a kissogram compared to the onslaught of moral superiority the Stones had to endure in their prime. Truth & Lies collects together reams of archive footage of the group’s legal woes and other skirmishes with the establishment, from mob-like crushes on the steps of court buildings to the feeding frenzy of Jagger’s wedding to Bianca in St Tropez. Original Pathe newsreels, complete with public school plummy-voiced narration, help identify the battle lines. This was truly an us-versus-them conflict, with the band demonised as the most shocking menaces to society imaginable. Yet the Stones emerge with their dignity intact, Jagger especially coming across as a level-headed and articulate man merely bemused by the perceived threat of a bunch of pop stars. Bonus features include additional vintage cinema shorts, including a charming portrait of a "with-it" 60s teen mag, Intro, although a little more of the cake-throwing footage from the launch party for the Beggars Banquet album would have been nice.