film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Evgueni Khaldei, photographe sous Staline
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Wajnbrosse Productions

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus

Né en Ukraine en 1917, avec la révolution, il se retrouve orphelin à 1 an après qu'un pogrom ait tué toute sa famille. Il s'initie tout seul à la photographie en se fabriquant une optique d'appareil photo avec les lunettes de sa grand-mère. La guerre éclate et Evgueni devient photographe de guerre. Il photographie la prise du Reichstag, photo symbole. Sa renommée le fait approcher Staline, il devient son photographe et l'accompagne à Postdam. Il sera aussi à Nuremberg, et aux accords de Paris. Il travaille pour l'agence Tass, pour la Pravda. L'antisémitisme latent refait surface. Il est éjecté de Tass. Puis on interdit aux juifs de travailler pour la Pravda. Tout ce que l'Union soviétique a connu de chefs d'état, d'artistes ou d'événements est passé au travers de son objectif. Aujourd'hui Evgueni Khaldei nous reçoit chez lui, raconte ses soixante années de photographies au service de son peuple et du régime et, pour la première fois, dévoile toute sa photothèque.

Evgueni Khaldei was born in 1917. At the year of one, he is wounded during a pogrom and becomes an orphan. At 12, he makes his own camera with his grandmother's lenses and is to become, years after, the greatest Soviet photographer. He makes the symbolic photo of the end of World War II, the fall of the Reichstag. He attends the Postdam meetings, the Nuremberg trials. He makes the most important portraits of Stalin. In 1948, he's fired from the Tass Agency because he's a Jew. After Stalin's death, in 1953, he's hired at Pravda until 1972, when he's fired again because of his Jewish origins. Every single president, artist or event of the USSR has passed through the lens of this camera. His work, now acclaimed worldwide, is a treasure, a part of the History of mankind. Today, Evgueni Khaldei invites us into his home, tells us about the sixty years he spent as a photographer for his people and the regime, and, for the first time ever, reveals his entire photo library.