film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Itinéraire d'un braqueur
© Lardux Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Hugues Poulain

IMAGE

Hugues Poulain

SON

Hugues Poulain

MONTAGE

Hugues Poulain

MUSIQUE ORIGINALE

Fabien Guilloteau

PRODUCTION / DIFFUSION

Lardux Films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Lardux Films, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2016 | 88 minutes | Video Full HD
  • Un film de Hugues Poulain

Cet homme à la gueule cassée, peintre-artisan, vivant dans sa petite maison, dans la campagne vendéenne, retenait en lui depuis longtemps un secret enfoui car inavouable. Il a accepté de s’en décharger en se confiant devant ma caméra. Il m’a raconté pendant de longues heures son parcours chaotique fait de fuites désespérées, de braquages et de prisons.
Alain a été braqueur de banque pendant la fin des années 70. Sa dernière peine, qui a durée 15 ans, l’a remis dans le droit chemin. "C’était ça ou une mort inévitable" confiera-t-il devant la caméra. Mais comment en arrive-t-on là ? Quels sont les moments clés de sa vie qui l’ont décidé à prendre ce parcours de hors-la-loi ? En était-il conscient ? Y a-t-il eu un choix délibéré ou n’est-ce qu’un concours de circonstances ? Est-ce un refus de se plier au système imposé par la société qui veut que l’on ait un travail, une famille, une maison ? Ou bien s’est-il laissé porter par le courant de sa vie sans vraiment le maîtriser ?
À travers son témoignage, on découvre peu à peu le pourquoi du comment et l’on est sans cesse étonné par la force de l’homme, mais aussi par le côté aléatoire de ses décisions de jeunesse comme de la détermination de ses choix de vie d’adulte. Avec simplicité et humour Alain nous raconte son hallucinant parcours, de sa naissance à aujourd’hui, le bout du tunnel mais aussi une vie nouvelle. Son récit captivant est illustré en partie par des photos de famille d’origines différentes et indéterminées pour inscrire ses propos dans une réalité, celle de monsieur-tout-le-monde, en opposition à ses actes exceptionnels.
Ces images d’époque replongent le spectateur dans les couleurs et le parfum de la vie des années 70. L’autre part importante des illustrations est faite d’images graphiques (croquis à coups de fusain) évoquant ce que son esprit a retenu de ces moments forts, d’angoisse, de peur (des phares de voitures dans la nuit se transformeront en impacts de balle sur un pare-brise…).
C'est un polar qui vous plonge dans la vie d'un truand, sans aucune reconstitution, mais avec une évocation troublante de réalisme car authentique. J’espère que le spectateur réalisera comme la frontière entre une vie rangée et la délinquance est faible et qu’il se dira "ça aurait pu m’arriver".

Distinctions