film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Georges Braque, autoportrait
© Ina
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Michaël Gaumnitz

AUTEUR(S)

Harry Bellet

IMAGE

Ned Burgess

SON

Laurent Thomas

MONTAGE

Françoise Arnaud

MUSIQUE ORIGINALE

Benoît Pimont

PRODUCTION / DIFFUSION

INA Editions, RMN - Réunion des Musées Nationaux, France 5

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

INA Editions, ADAV, Les Editions de la Rmn-GP (Réunion des musées nationaux)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Georges Braque (1882-1963) passe sa jeunesse au Havre, au milieu des chantiers. À l’adolescence, après un apprentissage de peintre en bâtiment dans la société paternelle, son père décide de l’envoyer à Paris pour lui apprendre le métier de peintre décorateur. Dès ce moment naît l’œuvre d’un des artistes les plus audacieux et féconds du XXe siècle, fondateur du cubisme avec Picasso. Le film dévoile les œuvres et les lieux chers à Braque, notamment Varengeville, source d’inspiration pour ses lumières, ses couleurs et l’union intime du paysage entre la mer et la terre. De nombreuses archives ressuscitent la silhouette massive de l’artiste, dans la nature ou encore au travail dans son atelier.

Georges Braque (1882-1963) spent his youth in Le Havre, surrounded by the shipyards. As a teenager, he apprenticed as a house painter with his father's company, following which his father decided to send him to Paris to learn the painter decorator’s trade. And so began the work of one of the boldest and most prolific artists of the twentieth century. The film presents works and places that were dear to Braque, especially Varengeville, inspiring for its lights and colours, and the intimate union of land and sea. Extensive archival footage is used to reconstruct the artist’s larger-than-life profile, in nature or at work in his studio.

Distinctions