film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Auschwitz, les mots pour le dire
© Les Productions du Lagon
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le silence n’est-il pas le véritable crime contre l’humanité…? Les survivants oscillent sans arrêt entre deux pôles : parler ou se taire, révolte ou résignation… Pourtant la parole fut interdite, prohibée parce que dérangeante… Dès 1945, on voit disparaître les commémorations en costumes rayés qui éveillent la mauvaise conscience et qui s’intègrent mal à un défilé d’anciens combattants… 1945 organise l’oubli de la déportation. A la fin de "Opération Sultan", nous avons quitté les personnes raflées, abandonnées à leur sort dans des trains à bestiaux, quittant la gare d’Arenc pour une destination inconnue. Aucun des déportés ne reviendra vivant. Mais les rafles allaient se poursuivre jusqu’en juin 1944... Chaque histoire est unique et pourtant, toutes se recoupent. Le train, les camps, la mort ou le retour sont les liens qui unissent tous ces destins. Après leur libération, les survivants se retrouvent face à une nouvelle vie en ayant à surmonter dans le même temps le traumatisme des camps… "Des mots pour le dire" s’inscrit dans une démarche originale, celle d’une réappropriation des zones historiques taboues, en tentant de répondre à la question du silence à travers une mise à plat de ses mécanismes et de ses raisons

Is silence the real crime against humanity? 1945 saw the organisation of the memory lapse of deportation. After liberation, the survivors had to work hard to stay alive whilst, at the same time, having to overcome the trauma of the camps.