film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Éloge du vivant : 50 ans de cinéma scandinave à Cannes
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Marie Berthélius

PRODUCTION / DIFFUSION

Stalker Films, Same films, Zentropa, SVT - Sveriges Television AB

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Delphine Landes, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0005-1877-0000-L-0000-0000-B
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Delphine Landes

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus

Depuis 1946, le cinéma nordique a participé fréquemment au Festival de Cannes et, du nouveau palais, les projections des films scandinaves ont permis de découvrir des mentalités, des paysages, une lumière et un art cinématographique exceptionnel. Les réalisateurs nordiques renommés : Bo Widdeberg, Jon Troëll, Bille August, Lars von Trier et la palme des palmes, Ingmar Bergman, font partie des grands noms du cinéma mondial. Ce film présente ce cinéma à travers le filtre de sa participation au Festival de Cannes. Sur un ton personnel, ce documentaire donne à voir de nombreux extraits de films, commentés, des interviews d'acteurs, de réalisateurs et de critiques.

Since 1946, cinema from Northern European countries has been very often participated to the "Festival international du film de Cannes". Showings of Scandinavian films in the former and the new Festival Palace in Cannes allowed the public to discover new mentalities, new landscapes with an exceptional light and an exceptional cinematographic art. Scandinavian directors like Bo Widdeberg, Jon Troëll, Bille August, Lars von Trier and "la palme des palmes", Ingmar Bergman, are very famous all over the world and they make part of the world cinema patrimony. This documentary shows this cinema through his participation to Cannes Festival with a very personal tone. A lot of films extracts with interviews of actors, directors and Northern critics can be seen in this film.