film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Il était une fois... Vol au-dessus d'un nid de coucou
© Folamour Productions
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Milos Forman tourne Vol au-dessus d'un nid de coucou en 1975. C'est le premier film produit par Michaël Douglas.
Pour échapper à la prison, un délinquant (Jack Nicholson) se fait interner dans un hôpital psychiatrique. Là, il découvre un univers carcéral sur lequel règne l'infirmière en chef (Louise Fletcher). Peu à peu, il se rebelle et entraîne ses compagnons. D'abord puni par une séance d'électrochocs, il est lobotomisé après avoir tenté d'étrangler l'infirmière. Son ami, un Indien géant, préfère le tuer que le voir transformé en légume et s'évade. Portrait d'une époque : tiré d'un roman-culte de la contre-culture américaine, le film reflète le climat anti-autoritaire des années 70 en Occident. Ecole, armée, prison, hôpital sont accusés d'être des instruments de contrôle social. Au même moment, en URSS, le pouvoir soviétique enferme les opposants politiques dans des asiles psychiatriques. Tourné dans un vrai hôpital psychiatrique, à Salem (Oregon), avec la participation du directeur, de soignants et de dizaines de patients employés comme figurants, le film a aussi été une expérience à l'image des utopies de l'époque.
Vol au-dessus d'un nid de coucou est le second long-métrage américain de Milos Forman. D'origine tchèque, âgé de 43 ans, celui-ci vit alors aux Etats-Unis où il a tourné en 1971 Taking off. Ses trois premiers films, dont Les Amours d'une blonde, ont fait de lui le chef de file du cinéma tchèque et une bête noire de la bureaucratie communiste. Succès mondial, Vol au-dessus d'un nid de coucou rafle cinq Oscars en 1976, une performance que seul Frank Capra avait réussi avant Milos Forman.