film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Lettres à Max
Letters to Max
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"À Soukhoum (capitale de la République d’Abkhazie), naguère Soukhoumi port géorgien, Maxim Gvindjia reçoit des lettres expédiées de France. "Où es-tu ?" demande avec une certaine ironie Éric à son ami Max, qui fut quelque temps ministre des Affaires étrangères d’un État improbable, reconnu seulement par une poignée de pays dont la Russie, sa protectrice. Le premier objet de surprise est que ces lettres parviennent à destination.
Aux 74 lettres envoyées par son ami français, Max répond par des lettres vidéo, qui s'avèrent avoir été filmées après coup par Baudelaire lui-même. Il y a bien sûr de la fiction dans ce dispositif mais celle-ci semble découler de la situation politique de ce pays qui, du point de vue de la communauté internationale, n’existe pas. Outre le fait qu’il est un homme fin, sensible et doté du sens de l’humour, Max est un patriote abkhaze engagé et le récit qu’il fait de la sécession et de ce qui s’en est suivi n’est évidemment qu’une version de l’histoire. Éric ne cherche pas à embarrasser Max ni à trancher mais vers la fin, il soulève les questions politiques sensibles : quid de l’épuration qui a chassé les Géorgiens et réduit leurs maisons à l’état de ruines ? Quid de la sujétion à Moscou ? Les longues séquences rêveuses tournées à Soukhoum révèlent un décor encore largement soviétique. Elles laissent une grande place au clapotis des vagues, à la mélancolie et au sentiment de l’absurde."
(Eva Ségal)

"Abkhazia is a paradox: it’s a country in the physical sense of the term, with borders, a government, a flag and a language, but it’s a state that doesn’t legally exist as, for almost twenty years, no other nation has recognized it. So Abkhazia exists without existing, in a liminal void, a limited space between realities. As such, my letter to Max was a bit like a bottle in the sea, a nod to Alfred Jarry and the world of Ubu Roi which Maxim seems to inhabit. Then fiction overtook reality."
Thus Eric Baudelaire launched a letter writing campaign, sending 74 letters in 74 days: a script for the voice-over of a film in which Max is the narrator. This exchange was to become the structure of the film: letters that should not have been received by Max, the recording of his replies, and footage of Abkhazia shot by Eric Baudelaire when the correspondence ceased."
(Jean-Pierre Rehm - FIDMarseille 2014)

Distinctions