film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Lettres à Max
Letters to Max
© Poulet-Malassis
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Éric Baudelaire

IMAGE

Éric Baudelaire

SON

Juliette Navis

MONTAGE

Éric Baudelaire, Laure Vermeersch

PRODUCTION / DIFFUSION

Poulet-Malassis

PARTICIPATION

Image/mouvement - Aide au développement et à la post-production

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Poulet-Malassis, Images de la culture (CNC)

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"L’Abkhazie est un paradoxe : un pays au sens physique du terme, avec ses frontières, son gouvernement, son drapeau et sa langue, mais un État qui n’existe pas légalement puisque pendant près de vingt ans aucune autre nation ne l’a reconnu. L’Abkhazie existe donc sans exister, dans un vide liminal, un espace limite entre des réalités. À ce titre, ma lettre à Max était un peu comme une bouteille à la mer, un clin d’œil à Alfred Jarry et à l’univers d’Ubu Roi dans lequel Maxim semble habiter. Puis le réel a été rattrapé par la fiction." Ainsi Eric Baudelaire s’est lancé dans une campagne épistolaire, envoyant 74 lettres en 74 jours : script pour la voix-off d’un film dont Max est le narrateur. Cet échange deviendra la structure même du film : des lettres qui n’auraient pas du parvenir jusqu’à Max, l’enregistrement de ses réponses, et les images tournées en Abkhazie par Eric Baudelaire quand la correspondance s’est terminée." (Jean-Pierre Rehm, FIDMarseille 2014)

"Abkhazia is a paradox: it’s a country in the physical sense of the term, with borders, a government, a flag and a language, but it’s a state that doesn’t legally exist as, for almost twenty years, no other nation has recognized it. So Abkhazia exists without existing, in a liminal void, a limited space between realities. As such, my letter to Max was a bit like a bottle in the sea, a nod to Alfred Jarry and the world of Ubu Roi which Maxim seems to inhabit. Then fiction overtook reality." Thus Eric Baudelaire launched a letter writing campaign, sending 74 letters in 74 days: a script for the voice-over of a film in which Max is the narrator. This exchange was to become the structure of the film: letters that should not have been received by Max, the recording of his replies, and footage of Abkhazia shot by Eric Baudelaire when the correspondence ceased." (Jean-Pierre Rehm, FIDMarseille 2014)

Distinctions